Série Route

125 YA-1 (1955)

Yamaha débute la production de motos avec la 125 YA-1 en 1955.

Produite dans l’usine Gakki de Hamana, l’YA-1 arrive en concessions le 11 février 1955. Cette première moto de l’entreprise Nippon Gakki s’inspire de la réputée DKW RT 125, mais possède une boîte de vitesses à quatre rapports, contre trois pour  l'Est-Allemande. Elle peut démarrer en prise et, passer au neutral, à partir de n'importe quelle vitesse, en enclenchant la moitié d'un rapport. La plaque d'identification du modèle apposé sur le bras oscillant porte la mention "Manufactured/sold by: Nippon Gakki".

Au cours des cinq premiers mois de son existence, elle rencontre des difficultés. A cette époque, toutes les motos sont noires et massive, contrairement à la YA-1 qui parait svelte et d'un coloris moderne. A 138 000 yens, on la considère également coûteuse : le salaire mensuel de base d'un travailleur diplômé s'élève à 10 780 yens. Pire, de mauvais esprits ironisent sur le fait qu'elle soit construite par des concepteurs d'instruments de musique (« Entend-on Do-Ré-Mi quand elle démarre ?»). Le propriétaire d'une concession Yamaha se rappelle qu'il « ne vendait rien du tout. Et nous ne pouvions rien y faire. Nous aurions pu vendre des motos en baissant le prix, mais nous avions foi en ce produit Yamaha et nous étions déterminés à ne pas casser les prix. Après les victoires lors des courses du Mont Fuji et de Asama, nos motos ont commencés à se vendre. Et même comme des petits pains ! »

Sur les 24,2 km du tracé de la Course de Côte du Mont Fuji, le 10 juillet, trois YA-1 s'emparent des trois premières places dans leur catégorie. La même machine s'impose dans la célèbre course du Mont Asama, ce qui suffit à générer un fort élan de sympathie. Dès le milieu de l’année, cent motos qui sont produites par mois, puis deux cents. En 1956, la puissance du modèle est augmentée de 5,5 ch. à 6,8 ch. En trois années de commercialisation, onze mille unités sortiront des usines. La qualité de fabrication et son esthétique, conçue par GK Design, sont les autres éléments primordiaux qui ont permis le succès de cette machine surnommée "Akatombo", (La Libellule Rouge).

 

Caractéristiques
Moteur monocylndre 2 temps refroidi par air
Cylindrée 123 cm3
Alésage x course52 x 58 mm
Puissance 5,6 ch à 5 500 tr/min
AlimentationCarburateur
Boîte4 vitesses
CadreTubulaire
Suspension avantTélescopique
Suspension arrièreTélescopique        
Frein avantTambour
Frein arrièreTambour
Poids 104 kg
Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

Y125 Moegi (2011) Y125 Moegi (2011) YA-1 (1955) Equipe de développement de l'YA-1 (1954)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…