Série Tout-terrain

Banshee YZF350 (1987)

Résolument sportif avec son moteur 2-temps très puissant , le Banshee 350 va marquer son époque.

Yamaha commercialise le Banshee YZF350 en 1987. Ce quad de compétition deviendra une légende grâce à ses résultats sportifs et à son exceptionnelle longévité dans la gamme puisqu’il quittera le catalogue après plus de vingt ans de bons et loyaux services.

En 1980, Yamaha se lance sur le marché des trois roues motorisés avec le YT125 Tri-Moto, un deux-temps destiné en priorité aux Etats-Unis, suivit un an plus tard du YT175. La demande pour ce type de véhicules n’aura de cesse de grandir et le constructeur nippon produit son premier ATV en 1984 ; il s’agit du YFM200. Le Banshee 350, dont le nom évoque un être légendaire, issu du folklore irlandais et écossais, se veut en 1987 le premier quad réellement sportif de Yamaha.

Il utilise un bicylindre 2-temps basé sur celui de la très performante RD350LC, également appelé RZ350 aux Etats-Unis. Il développe alors 47,4 ch à 7 500 tr/min ce qui procure déjà à son pilote des accélérations redoutables. Ce bloc ne dispose pas de la valve à l’échappement YPVS mais offre une sonorité et un caractère moteur très particulier. L’allumage électronique, l’admission par clapets ou encore la boîte à six rapports sont d’autres atouts technologiques qui lui permettent d’être au top de sa catégorie.

La suspension avant est à deux bras indépendants triangulés tandis qu’à l’arrière, on trouve un système Monocross à progressivité variable, composé d’un bras oscillant et d’un amortisseur à gaz reliés par un jeu de biellettes. Le freinage est assuré par un double disque avant de 161 mm de diamètre et par un disque de 220 mm à l’arrière. Les roues arrières sont reversibles, permettant ainsi de régler la largeur de voie en fonction du terrain. On note également un pare-choc frontal et un éclairage double-optique protégé par des grilles. Dès sa première année de commercialisation en France, Joël Bontoux du Team New Elec, collectionne les victoires à son guidon : Champion d’Europe, vainqueur du Camel 400 (3e scratch) et du Super Tricker.

Le Banshee n’évoluera que par petites touches tout au long de sa carrière. Le millésime 90 hérite d’un support d’arbre arrière renforcé, d’une selle plus épaisse et de suspensions revues (débattement de 230mm à l’arrière, double triangulation à l’avant), de disques de freins plus grands et d’étriers plus légers. L’année suivante, la puissance est portée à 51,6 ch tandis que le couple atteint 5.1 mkg. Ces valeurs n’évolueront plus par la suite.

Plus performant, l’YFZ450 qui arrive en 2004  va remplacer progressivement le Banshee dans le cœur des compétiteurs. Sa distribution s’arrêtera aux Etats-Unis en 2007 mais continuera une année supplémentaire dans certains pays européens, dont la France.

Caractéristiques
Moteur Bicylindre 2-temps refroidi par eau, admission par clapets
Cylindrée 347 cm3
Alésage x course 64 x 54 mm
Taux de compression
6,5 à 1
Puissance47,4 ch à 7 500 tr/min
Couple4,6 mkg à 7 000 tr/min
Mise en routeKick
CarburateurDeux Mikuni VM 26 SS
AllumageCDI
Transmission finaleChaîne
Boîte de vitesse6 Rapports
LubrificationMélange
CadreTubulaire
Suspension avantDouble triangle
Suspension arrièreMonocross
Frein avantDouble disque, diam. 161 mm
Frein arrièreSimple disque, diam. 220 mm
Pneus avant21 x 7-10
Pneus arrière22 x 10-9
Longueur totale1 855 mm
Largeur totale1 100 mm
Hauteur totale1 080 mm
Empattement1 280 mm
Garde au sol135 mm
Réservoir12 litres
Poids à sec168 kg



Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

Jérémie Warnia (2004) Tesseract (2007) Tesseract (2007) Tesseract (2007)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…