Les pilotes

Ben Spies

Spies s'offre une 2e place à Valence 2011.

C’est à Memphis dans le Tennessee que Ben Spies voit le jour le 11 juillet 1984.  Il monte sur une moto à cinq ans et dispute ses premières compétitions trois ans plus tard. En 1994, il empoche le championnat YSR puis la catégorie 80 cm3 l’année suivante. A douze ans, il pilote une 125 dans les différentes courses amateurs WERA du pays et il ne lui faut que deux années supplémentaires pour s’inscrire en 600 cm3 et remporter de nouveaux titres. Adolescent, le voilà pro en intégrant l’équipe Valvoline Suzuki et débutant sa carrière dans le championnat national AMA. Cette saison, une 5e place en 750 Supersport récompense les efforts fournis sur le circuit Pikes Peak. L’année suivante, ce tracé lui réussit encore puisqu’il gagne l’épreuve. En 2002, Spies décroche trois top-5 en AMA Supersport et quatre top-5 en AMA Formula Xtreme, avant qu’une blessure au genou n’interrompe sa progression.

En 2003, celui qu’on surnomme « Elbowz » car il roule les coudes très écartés, remporte le titre AMA Formula Xtreme avec cinq trophées et deux podiums. En Superbike, il signe également une 7e place à Daytona. L’année suivante, on le suit en Supersport et en Superstock, et ses résultats sont à l’avenant (trois victoires).  En 2006, il devient champion Superbike avec une impressionnante série de dix victoires. Moins dominateur en 2007, il reste toutefois lauréat de cette catégorie (8 victoires) pour un point devant Mladin et s’approprie la classe Superstock (7 victoires). Récidivant en Superbike la saison suivante, Spies devient l’un des quatre seuls pilotes américains à avoir réussi la passe de trois de ce championnat.

Loris Capirossi blessé, il dispose d’une wild-card pour remplacer l’Italien au Grand Prix de Grande-Bretagne. Il signe le 8e temps des essais chronos et marque ses premiers points en MotoGP grâce à une 14e place. Il disputera deux autres MotoGP à Laguna Seca et Indianapolis. Sans proposition satisfaisante de la part de Suzuki, il rejoint le team Yamaha Italie en Championnat du monde Superbike. Dès l'épreuve d'ouverture, il remporte une manche et devint le premier américain depuis Colin Edwards en 2002 à triompher dans cette catégorie. Le 30 mai 2009, Spies marque de son empreinte le sport moto avec une 7e pole position consécutive, battant le précédent record détenu par Doug Polen (6 pôles en 1991).  Spies décroche logiquement sa première couronne mondiale cette saison, au Portugal, aux dépens de son plus sérieux rival Noriyuki Haga.

Cette progression fulgurante lui vaut un guidon dans l’équipe française Yamaha Tech 3 engagée en MotoGP. Dès la première course 2010, l’Américain fait forte impression avec une 5e place à Losail. Il monte sur son premier podium à Silverstone, en Grande-Bretagne et améliore son résultat à Indianapolis (2e). Au 6e rang du championnat, il est nommé “Rookie of the Year“.

En 2011, Spies remplace Valentino Rossi aux côtés du Champion du monde Jorge Lorenzo, dans le team

Après le Superbike, le MotoGP sourit aussi à Ben Spies

Yamaha Motor Racing.  Après une 6e place au Qatar, il signe deux résultats blancs sur chute à Jerez et Estoril mais grimpe sur le podium à Catalunya, lors du 5e Grand Prix de la saison.
Le 25 juin 2011, il est en embuscade derrière Simoncelli et Lorenzo lorsque les deux pilotes s’accrochent et chutent dans la cathédrale d’Assen. Accentuant son avance sur ses poursuivants tour après tour, Spies signe sa première victoire MotoGP et devient l’un des seuls a s’être imposés en Superbike et en MotoGP, le dernier en date étant Troy Bayliss à Valence en 2006.

S’offrant cinq top-5 successifs après cette course, mais blessé à plusieurs reprises au cours de la saison, Spies termine le championnat 2011 en cinquième position. En novembre, il participe aux tests de Valence sur la nouvelle R1, en compagnie de Crutchlow et Dovizioso. Le pilote (Yamaha YZR-M1-Yamaha Factory Racing Team)  réussit à s’approcher à moins d’une demi-seconde du temps de référence au terme des deux journées d’essais, derrière Dani Pedrosa et Casey Stoner.

En marge de son activité sportive, Ben Spies est propriétaire d’un restaurant à Dallas. Déjà actionnaire d’un  sushi-shop huppé, il ouvre avec son meilleur ami, l’homme d’affaires Randy Kienast, un fast-food de luxe baptisé Stackhouse.

 

 

Voir aussi

Site Officiel de Ben Spies

 

Palmarès
Année Résultats
2002

6e du Championnat AMA Formula Xtreme

9e du Championnat AMA Supersport

55e du Championnat AMA Superstock

2003

Champion AMA Formula Xtreme (5 victoires)

9e du Championnat AMA Supersport (1 victoire)

54e du Championnat AMA Superbike

2004

4e du Championnat AMA Supersport (1 victoire)

5e du Championnat AMA Superstock (2 victoires)

2005

Vice-champion AMA Superbike (1 victoire)

4e du Championnat AMA Supersport

2006

Champion AMA Superbike (10 victoires)

14e du Championnat AMA Supersport

2007

Champion AMA Superbike (8 victoires)

Champion AMA Superstock (7 victoires)

2008

Champion AMA Superbike (10 victoires)

19e du Championnat du monde MotoGP

2009

Champion du monde Superbike sur Yamaha YZF-R1 (14 victoires)

20e du Championnat du monde MotoGP (Yamaha YZR-M1)

2010 6e du Championnat du monde MotoGP (Yamaha YZR-M1)
2011

5e du Championnat du monde MotoGP (Yamaha YZR-M1)

Vainqueur du Grand Prix des Pays-Bas MotoGP



Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

Valentino Rossi - GP d'Australie 2017

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…