Série Route

BW’s 50 (1988)

Après quinze années de carrière, le BW's 50 continue de faire rêver les jeunes du monde entier.

En 1985, la haute direction de Yamaha Motor au Japon, demande à l'équipe composée de jeunes ingénieurs, responsables produit et designers de créer une nouvelle génération de scooters. De retour à Iwata après plusieurs semaines de voyages dans l’Archipel en se rendant d'une ville à l'autre pour étudier les comportements et les besoins des utilisateurs de scooters, l'équipe tient une dernière réunion informelle sur la plage, non loin du siège de l'usine. C’est là, sur le sable qui borde l’océan pacifique que naît l’idée de « créer un scooter pour aller sur la plage ». Au départ lancée comme une plaisanterie, le concept va cependant convaincre tous les membres de l’équipe : un scooter « fun, un peu comme un Dune-buggy ».

Quelques jours plus tard, la direction de Yamaha Motor a qui l’on vient de présenter le concept, décide de l’inscrire au planning. ELM design, le bureau de style en charge des scooters Yamaha, confi le projet à Yasutoki Matsuno tandis que les premiers prototypes étaient développés par une équipe d'ingénieurs dirigée par Masakazu Nakamichi, déjà designer du Chappy. Selon lui, « le développement se passa sans problèmes majeurs. La plus grosse difficulté fut de conserver les dimensions super compactes demandées par l'équipe du Product Planning et le plus complexe fut de dessiner la partie avant minimaliste mais acceptant une grosse roue. Ces roues étaient également beaucoup plus lourdes que celles d'un scooter standard et il nous arriva sur un premier montage de casser un axe de roue arrière au cours des essais. Nous avons par la suite utilisé un axe de plus grand diamètre."

Présenté au Salon de Tokyo de 1988, le BW's 50 - BW pour Big Wheels - se destine aux marchés japonais et Nord Américain où son image est censée bénéficier de la popularité des ATV à trois roues. Sur ces deux territoires cependant, le succès n’est pas pas au rendez-vous : la grande vogue des trois roues cesse brutalement aux Etats-Unis tandis que le marché japonais du scooter, principalement utilitaire, boude les nouveaux concepts de scooters fun.

En France, Jean-Claude Olivier, Président de Yamaha Motor France, est convaincu du potentiel représenté par le BW's et insiste pour l'importer. Il est décidé de lancer le BW's en Europe et de transférer toute la chaîne de production japonaise dans l'usine MBK de Saint-Quentin dans le nord de la France. La production y démarre en 1990 et le scooter est distribuée à la fois sous l'appellation BW's dans le réseau moto Yamaha et sous le nom de Booster, imaginé par le designer Sasha Lakic, dans le réseau MBK.

Dés la présentation du scooter au salon de Paris en septembre 1989, les réactions de la presse et des jeunes visiteurs sont enthousiastes et le succès au rendez-vous. 4 138 unités sont vendues en Italie la première année et 5 582 en France.

En avril 1994, le BW's R s’offre une fourche à amortissement hydraulique et un frein avant à disque. Des roues en aluminium à 6 branches remplacent les roues en tôle et elles abandonnent leurs pneus tout terrain pour une monture à profil route. La transmission est améliorée et un anneau antivol est soudé au cadre.  Les ventes en constante progression culmineront en 1996 avec un total de 126 645 BW's et Booster vendus en Europe dont 44 005 en France et 6 636 en Allemagne. Le record par pays sera obtenu en 1998, deux ans plus tard, en Italie avec 54 542 exemplaires vendus. L'usine française fête, en juin 1999, la production de son millionième scooter, nombre cumullant les BW's et Booster. Pour fêter l'évènement, un scooter de chaque appellation est créé avec un habillage de couleur or.

Toujours en vente en 2012, le BW’S 50 existe en de multiples versions (Next Generation, SPY, Original, Naked) et en cylindrée 125 cm3.  Sa longévité et son succès auprès d’une clientèle majoritairement composée de jeunes adolescents, l’ont élevé au rang de mythe.

 

Caractéristiques
Moteur 2 temps
Cylindrée 49,2 cm3
Puissance 5,8 ch à 7 000 tr/min
Régime 7 000 tr/min
AlimentationCarburateur
CadreTubulaire
Suspension avantTélescopique
Suspension arrièreMono amortisseur
Frein avantDisque ø 180 mm
Frein arrièreTambour 110 mm
Poids 82 kg
Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

X-Max 125 (2014) X-Max 125 (2015) X-Max 125 (2013) X-Max 125 (2012)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…