Compétitions tout terrain

Dakar 2012 : Yamaha fin prêt

David Casteu prêt pour le Dakar 2012.

Les jours défilent avant le départ du 34e Dakar 2012. Le 1er janvier prochain, les spécialistes des rallyes raid s’élanceront de Mar Del Plat en Argentine afin de rallier Lima au Pérou. Au programme des deux semaines de course : 9 000 kilomètres à parcourir à travers la Cordillère des Andes, l’Atacama et les dunes du Pérou. Parmi les 188 concurrents de la catégorie Moto, 40 piloteront une Yamaha. Dans la catégorie Quad, plus de la moitié des concurrents disposeront d'un machine de la marque aux trois diapasons.

La cylindrée des motos a été ramenée à 450 cm³, ce qui pourrait sourire aux WR450F et YZ450F engagées. Le n°3 Hélder Rodrigues (Red Bull/YAMAHA Racing France/TNM/YAMALUBE) représente peut être les meilleures chances de la marque. Le Champion du Monde FIM des Rallyes tout-terrain 2011 a terminé 3e de la précédente édition et s’était adjugé une étape pour la première fois de sa carrière. Le Portugais affiche des ambitions toujours plus grandes. « « Etre dans le Top 3 est très valorisant mais mon objectif est d'améliorer encore mon classement. Comme l'an dernier j'ai travaillé, là encore, toute la saison pour progresser. Sur le Dakar je suis preneur de la difficulté. C'est à cela que je me prépare et le parcours de cette année devrait me permettre de montrer comment je sais affronter les pièges et les complications du tracé. Je n'ai pas changé de façon de faire et cette année encore la moto a été préparée dans mon atelier de Lisbonne. ».

Outre Rodrigues, Olivier Pain (n°16) et David Casteu (n°14), tous deux intégrés au team YAMAHA Racing France / Elf, espèrent faire mieux que des coups d’éclat. En 2011, Olivier Pain avait remporté une étape avant d’abandonner sur blessure lors de la 5e étape. Il avait terminé 9e en 2010, et à 29 ans, il sera parmi les benjamins de l’édition 2012. David Casteu, lui, 2e en 2007, vient de rejoindre le team Yamaha et disputera son huitième Dakar. « Cela signifie beaucoup pour moi de piloter une Yamaha. C’est un constructeur historique du Dakar. Je fais partie de la génération qui a vu les victoires de Peterhansel sur une Yamaha. Aujourd’hui, je veux finir ma carrière chez Yamaha et créer des projets pour la prochaine génération. Notre but, c’est de remporter le Dakar. La moto s’est fortement améliorée par rapport à l’année dernière. Personnellement, j’ai modifié ma stratégie qui sera de rouler un peu moins vite au début pour attendre et voir. » Et réagir en conséquences des résultats de ses concurrents directs. Ces trois pilotes seront assistés par un 4x4, un camion 6x6 et un camping-car. De nombreux autres engagés seront à suivre au guidon de leur Yamaha. On peut ainsi citer l’Américain Jonah Street (n°19), et les Français Matthieu Lagrive (n°97), Thierry Bethys (n°33) et David Barrot (n°68). A noter aussi le retour de l’Italien Franco Picco (n°77), 25 ans après son premier Dakar et son étonnante 3e place.

Yamaha aura fort à faire en catégorie Moto, mais le constructeur peut être plus confiant en Quad, classe limitée désormais à 750 cm³. L’Argentine dispose de pilotes de premier ordre dans cette discipline, à commencer par les frères Patronelli, Marcos (n°252), vainqueur en 2010, et Alejandro (n°250), titré en 2011, tous les deux sur Yamaha YFM700R. Camelia Liparoti (n°259), Championne du monde FIM des Rallyes tout-terrain, s’est durement préparée pour améliorer son précédent résultat (10e).

 

Voir aussi

Site officiel Dakar 2012

Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

WR450F Rally (2018) WR450F Rally (2018) WR450F Rally (2018) WR450F Rally (2018)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…