Compétitions tout terrain

Dakar 86 : le rallye endeuillé

Jean-Claude Olivier engagé sur le Paris-Dakar 1986 au guidon de la "monstrueuse" FZ750T.

C’est le dernier Dakar dans lequel les XT monocylindres officielles de Sonauto Yamaha s’illustrent. Le team français s’attaque à ce Dakar avec une équipe composée de Serge Bacou, Thierry Charbonnier et Jean-Claude Olivier. Bacou et Charbonnier pilotent des XT600. L'assistance se compose de trois Range Rover et d'un Camion Mercedes dans lesquels ont pris place 9 personnes (dont Dominique Rochette, Christian Caillon et Thierry Fouchet), et d'une équipe de 7 autres personnes qui se rendent d'étape en étape en avion.

Après sa deuxième place au Paris-Dakar 1985 au guidon d’une XT monocylindre, Jean-Claude Olivier, lui, pense qu’il est nécessaire pour gagner de disposer d’une moto plus rapide afin de pouvoir lutter contre les bicylindres. Il pousse Yamaha à concevoir un bicylindre, mais Yamaha n’est pas prêt et JCO décide de construire la FZ750T. Propulsée par un moteur quatre cylindres qui provient de la 750 Fazer, elle est rapidement baptisée "La Fusée" du fait de ses performances. En vitesse de pointe, avec 200 km/h la FZ750T est à la hauteur des attentes de JCO, mais avec ses 220 kg à sec, elle se montre lourde à manier. Son pilotage physique s’avère un handicap que ne compensent pas ses performances et JCO ne peut pas réellement se mêler à la lutte pour la victoire finale. Cependant dès qu’il est possible de faire parler la "cavalerie", JCO prend tous les risques pour essayer d’imposer la FZ750T sur le podium d’une spéciale.

Bacou, en habitué du Dakar, s’installe rapidement dans le top cinq pour être pointé deuxième au classement général à Tamanrasset. Malheureusement, l’étape suivante qui conduit la caravane du Dakar à Agadez est fatale à Bacou qui doit abandonner. Thierry Charbonnier démarre plus prudemment mais revient au contact des hommes de tête et se trouve classé septième à Tamanrasset.

Thierry, qui navigue régulièrement dans les dix premiers des spéciales, remontera encore au classement pour terminer au pied du podium à Dakar. Mais en cette année 1986, les cœurs ne sont pas à la fête : si le rallye arrive à son terme, c’est pour honorer la mémoire de Thierry Sabine, Daniel Balavoine, Nathalye Odent, Jean-Paul Lefur et François Xavier-Bagnoud qui perdent la vie dans l’accident d’hélicoptère qui survient près de Gourma-Rhaous le mardi 14 janvier. Quant à Gian-Paolo Marinoni, victime d’une chute lors de la dernière étape, il parvient, bien que blessé, à franchir la ligne d’arrivée. Transporté à l’hôpital, il y décède. Un Dakar à oublier, même si Yamaha place six motos dans les quinze premiers.

Parcours :
Départ :                                    Le 1er janvier 1986 , place d’Armes à Versailles
Arrivée :                                    Le 22 janvier 1986 à Dakar
Pays étape :                            France, Algérie, Niger, Mali, Guinée, Mauritanie, Sénégal
Prologue :                                Pas de prologue
Jour de repos :                       13 janvier à Niamey

kilomètres parcourus :         15 000 km
Kilomètres en spéciale :      7 452 km
Nombre de partants :            486
Nombre à l’arrivée :               100 dont 29 motos
Sur 29 motos arrivées à Dakar 7 sont des XT

 

 

Classement motos en 1986

 

Résultats Pilotes
1erC. Neveu
Honda 750
2e
G. Lalay
Honda 750
3e A. Balestrieri
Honda 600
4eT. Charbonnier
XT680
7eA. Marinoni
XT660
10eFranco Picco
XT660
11eCarlos Mas
XT660
12eJC Olivier
FZ750T
Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

WR450F Rally (2018) WR450F Rally (2018)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…