Compétitions tout terrain

Dakar 88 : le drame

JCO, Peterhansel, Malherbe et Charbonnier (de g. à d.) composent le team Sonauto Yamaha engagé sur le Dakar 1988.

Lors de la remise des prix du Superbiker 1987, le triple champion du monde André Malherbe vient trouver Jean-Claude Olivier et lui fait part de son envie de participer au Paris-Dakar dans le team français. JCO propose à André d’effectuer des essais en Algérie. Sur la piste qui mène à El Golea, JCO demande à Malherbe de passer devant et de suivre le road-book préparé pour cette étape test.

Le pilote Belge a quelques problèmes de navigation et JCO est plus que septique en fin de matinée. L’après-midi se déroule heureusement un peu mieux, jusqu’à la rupture de la suspension arrière de la moto d’André. Elle est "cachée" derrière une dune et c’est à deux sur l’autre moto que Tamanrasset est rejoint. Retour sur les lieux de la casse avec un véhicule pour récupérer la moto de Malherbe, mais la machine a disparue, sûrement « empruntée » par un supporter local de Yamaha.

En 1988, sur les nouvelles 750YZE, c’est un team Sonauto Yamaha des plus forts qui est au départ de cette 10e édition du Paris-Dakar, avec Jean-Claude Olivier, Thierry Charbonnier, André Malherbe et le jeune Stéphane Peterhansel. Le 5 janvier au soir, les pilotes Sonauto Yamaha sont bien classés, entre la 6e et la 15e place, au général. Le lendemain, André Malherbe 9e - une excellente performance pour un premier Dakar - part de Borj Omar Driss pour rallier Tamanrasset, en compagnie de JCO. Les deux hommes s’égarent, s’en rendent compte, mais retrouvent finalement la bonne piste. Au kilomètre 98, vers 10 heures du matin, André met un peu de gaz, mais piégé par des vaguelettes de sable, tombe. La vitesse lors de sa chute n’est pas très élevée, mais André est dramatiquement touché : il restera tétraplégique.

JCO reste avec Malherbe en attendant les secours, pour qu’il soit évacué par hélicoptère vers l’hôpital puis rapatrié sanitaire sur Paris. La carrière d’un formidable champion vient d’être stoppée. Le président de Yamaha Motor France, profondément marqué, a envie d’abandonner, mais Malherbe lui fait promettre de poursuivre jusqu’à Dakar, pour lui, pour le sport. JCO roule, attaque sur sa YZE750 et se fait piéger deux jours avant la fin. Poignet cassé, il continue cependant pour honorer sa parole et parvient à Dakar à la septième place du général. Jean-Claude Olivier ne disputera plus cette compétition avant 1995.

Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

WR450F Rally (2018) WR450F Rally (2018) WR450F Rally (2018) WR450F Rally (2018)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…