Compétition Tout-terrain

FZ750T (1986)

FZ750T : un 'monstre' imaginé pour gagner le Dakar 1986 mais qui sera ingérable sur les pistes africaines...

Pour gagner le Dakar, Jean-Claude Oliver est convaincu qu’il lui faut un bicylindre. Après sa deuxième place en 1985 au guidon d’une XT, il espère que la maison-mère l’entendra. Las, le Japon ne donne pas satisfaction au patron de Sonauto-Yamaha. Pas découragé pour autant, JCO se lance alors dans construction du prototype FZ750T, autour d’un quatre-cylindre 20 soupapes de FZ750. Avec 94 ch disponibles à la poignée de gaz, la puissance attendue est au rendez-vous. Un arbre à cames plus rond abaisse le régime moteur de 1 000 tr/min et offre plus de souplesse. Le taux de compression légèrement diminué, doit éviter les soucis liés à l’essence africaine. Lors des essais préalables, le cadre Deltabox casse. L’usine fait alors parvenir un modèle tubulaire qui sera associé à une suspension arrière monoshock, comme sur la gamme YZ 1986. Avec Alain Chevalier, JCO installe sur la partie avant un pare-buffle, un radiateur supplémentaire et un ventilateur. Affichant 200 km/h en vitesse de pointe, la FZ750T est à la hauteur des attentes de JCO, mais elle s’avère aussi terriblement lourde à manier avec ses 285 kg tous pleins faits.

Le 5 janvier déjà, le pilote du Team Gauloise Blondes-Yamaha se fait une première frayeur. « Après l’arrivée de la spéciale, juste avant In Salah, j’ai voulu profiter d’une portion de sable mou pour faire mon braquet. J’ai chuté à grande vitesse, je me suis fait très peur. Je n’ai rien de cassé, mais j’ai mal partout. » Outre qu’elle se montre très physique à emmener, la "FuZée" manque de mise au point, souffre de problèmes d’alimentation, et oblige son pilote à changer de filtre à air en cours d'étape. La machine s’avère également gourmande et il faut au bas mot 15 minutes pour remplir les 65 litres des 4 réservoirs. Ce "monstre", JCO va cependant parvenir à le dompter tant bien que mal : au terme des 15 000 km, il  termine ce 8e Dakar à une 12e place, un exploit salué de tous. « Après coup : nous nous y sommes pris un peu tard et elle pèse au bas mot 50 kg de trop, dont 20 au moins sur l’avant. Mais après un solide régime amaigrissant, nous devrions être en mesure de faire mieux » commentera-t-il enfin. En 1987, l'inédite YZE920T concrétisera ses souhaits.

 

Caracteristiques
Moteur 4-cylindres, refroidissement liquide, DOHC, 20 soupapes
Cylindrée 749 cm3
Alésage x course
68 x 51,6 mm
Taux de compression9,5 à 1
Puissance94 ch
Boîte6 rapports
AlimentationMikuni 34mm
CadreTubulaire en acier
Suspension avantFourche téléhydraulique Kayaba, diam. 43 mm, déb. 300 mm
Suspension arrièreMonoshock, amortisseur Kayaba, déb. 300 mm
Frein avantSimple disque, diam. 300 mm, étrier Brembo 4 pistons
Frein arrièreSimple disque, diam. 200 mm
Pneu avantMichelin Désert 90/90-21
Pneu arrièreMichelin Désert 140/90-17
Réservoirs65 litres
Poids à sec230 kg
Poids tous pleins faits285 kg



Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…