Série Tout-terrain

HL500 (1978)

HL500 : un moteur d'XT500 dans un châssis cross.

En 1976, les motos deux-temps dominent les compétitions de cross. Torsten Hallman et Stefan Eneqvist importent les Yamaha en Suède et, avec Sten Lundin, les anciens champions de cross décident de réaliser une moto ayant pour base un bloc de XT500. Ils pensent que cette motorisation, avec sa large plage de fonctionnement, peut, préparée et montée dans une partie-cycle légère et rigide, obtenir de bons résultats. Elle est confiée à un fameux pilote, Bengt Aberg, champion du monde 1969. La récompense suprême survient en fin de saison, avec une victoire au GP du Luxembourg. Ce succès met un terme aux dix ans de suprématie du deux-temps en GP500.

Suite aux excellents résultats de 1977, une machine identique en caractéristiques à celle victorieuse au Luxembourg est commercialisée en petite série en 1978 et porte le nom de HL500, H pour Hallman et L pour Lundin, les deux créateurs de cette 500. Avec son cadre en acier au chrome molybdène, sa fourche et sa roue avant de Yamaha YZ 465, ses amortisseurs arrière De Carbon, la HL est légère, 115 kg, et ne rend à l’YZ465 que 13 kg. Moins performante intrinsèquement que l’YZ, qui développe plus de 50 ch, la HL de 38 ch. compense ce manque de puissance par une plus grande efficacité. Pierre Karsmakers, pilote hollandais amateur de quatre-temps, s’illustre en GP avec une HL en remportant en 1980 le GP des USA à Carlsbad, de même que le championnat national et celui réservé aux motos quatre-temps aux Etats-Unis.

En 1979, la brochure commerciale nous apprend également ceci :
« La culasse haute performance optionelle en 1978 fait partie en 1979 des équipements standards de la machine. Cette culasse présente une soupape d’admission de 47 mm de diamètre, une soupape d’échappement de 39 mm de diamètre, le tout manœuvré par un simple arbre à cames. Un carburateur Mikuni de 38 mm de diamètre et un filtre à air à cartouche humide viennent parfaire cet équipement. Le pot d’échappement et silencieux à mégaphone contre-cône libèrent une puissance de 38 ch à 7 000 tr/min et un couple de 4,15 mkg à 4 000 tr/min.

Le cadre est en chrome molybdène utilisé dans la construction aéronautique. Le réservoir d’huile (de 2,7 litres de capacité) est intégré à ce cadre.  Les amortisseurs arrière "De Carbon" à réservoir d’huile/gaz séparé autorisent un débattement de la roue arrière de 250 mm. La fourche avant de YZ400 qui équipe la HL500 lui donne un débattement à l’avant de 250 mm. »

 

Caracteristiques (1979)
Moteur monocylindre quatre temps refroidi par air
Cylindrée 499 cm3
Alésage x Course
87 x 84 mm
Taux de compression9.0 à 1
Puissance 38 ch à 7 000 tr/min
Couple4,15 mkg à 4 000 tr/min
CarburateurMikuni VM38
AllumageCDI
Graissagecarter sec
Démarragekick
Boîte5 rapports
Suspension avantfourche télescopique, déb.  250 mm
Suspension arrièredeux amortisseurs à gaz, déb. 250 mm
Frein avanttambour
Frein arrièretambour
Pneu avant3.00 x 21
Pneu arrière4.00 x 18
Réservoir5,5 litres
Poids à sec115 kg



Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

Jim Gibson YZ250F (2019) YZ250F (2019)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…