Les pilotes

Jean-Marc deletang

« Très tôt, j’ai eu envie de faire de la mécanique. A dix ans, je roulais avec le 50 cm3 TT « kité » de mon frère et c’est moi qui lui faisait l’entretien » relate Jean-Marc Deletang. Né le 8 octobre 1965 à Blois dans le Loir-et-Cher, Jean-Marc passe un CAP de mécanique moto et un Brevet de maitrise en mécanique  après sa 3e scolaire, d’autant plus facilement qu’il est passionné et n’a qu’une envie : apprendre. A 16 ans, il roule sur une Suzuki RG80, puis passe le permis moto deux ans plus tard et s’essaie aux grosses cylindrées. Beaucoup plus rapide que ses copains lors des balades dominicales, il se laisse séduire par l’Ecole de pilotage ACO qu’il découvre lors d’un périple aux 24H du Mans. Inscrit en 1986, il réalise le 4e temps de l’école parmi 400 élèves et est en lice pour remporter le « guidon Honda » du nom de cette même coupe de marque. Il est en tête le jour de la finale, mais laisse échapper la victoire en coupant les gaz un tour trop tôt. Convaincu de son potentiel, le pilote Jean-Claude Chemarin incite Jean-Marc à se lancer en compétition.

En 1987, le Blésois découvre le Championnat de France Promosport 500, qu’il termine aux alentours de la 27e place au classement général. Sa progression est fulgurante puisqu’il accède au 4e rang l’année suivante. En 1990, il dispute le Championnat de France national production sur une Suzuki et termine 3e. Yamaha lui propose d’être le coéquipier de Jean Yves Mounier en 1991 mais Jean-Marc décide de rester chez Suzuki. « J’ai chuté près de 17 fois et en fin de saison je décidai de tout arrêter, de rependre un boulot de dessinateur industriel dans l’entreprise de travaux publics de Gilles Callou. » C’est grâce à l’aide de ce dernier qu’il pourra boucler son budget et rouler pour Yamaha en 1992 en Championnat de France Superbike sur une FZR750 OW01. « Ce fut une année extraordinaire avec près de 12 victoires de manches sur 14 possibles et un titre décroché à mi-saison… »  Sur le circuit du Castellet, il dispute également pour le compte de Suzuki France la finale de la Coupe du monde Suzuki qui regroupe les 3 meilleurs de la marque par pays, soit 34 concurrents de 17 nationalités différentes. Il termine 3e de la premier manche et remporte la seconde, ce qui lui permet de gagner cette Coupe du monde de marque. En 1993, il signe de nouveau pour Suzuki pour courir les manches françaises du Championnat du monde d’endurance. Il effectue un pige convaincante en Championnat du monde Superbike en Malaisie, Japon, Suède et Italie en remplacement de Dominique Sarron, bléssé, et termine plusieurs fois dans les 12 premiers.  Il gagne cette année-là le Bol d’Or 1993 aux côtés de Bruno Bonhuil et Dominique Sarron. Christian Sarron le recrute pour remplacer Freddy Spencer au Grand Prix FIM sur le circuit de Jarama : cette première incursion en Championnat du monde 500 sur une Yamaha YZR500 se solde par une 16e place, devant Bruno Bonhuil.

 C’est à cette période qu’il rencontre Jean-Claude Olivier qui le décide à signer pour la marque aux trois diapasons. Il s’engage alors en Championnat de France Superbike 1994 dans la jeune équipe Tecmas mais sans parvenir à engranger de bons résultats. Martial Garcia l’invite alors à rejoindre son équipe et en 1995, Jean-Marc Deletang remporte son 2e titre de Champion de France, en catégorie Superbike, et signe une seconde place aux 24H du Mans. « C’est le début d’une grande histoire avec Yamaha, d’autant que j’ouvre ma première concession à Blois cette année » relate le pilote. Il termine Vice-champion de France SBK en 96 et retrouve son titre l’année suivante. Une 10e place en Championnat du monde SBK à Monza, un podium au Bol d’Or et une 6e place aux 8H de Suzuka rythme  cette saison, qui se termine malheureusement par une blessure.

En 1999, il s’engage en Championnat de France et en endurance sur une nouvelle YZF-R7 qui doit être optimisée et fiabilisée. Au Bol d’Or, la YZF-R1 qu’il emmène avec ses coéquipiers Lindholm et Foret possède un tour d’avance sur la Suzuki avant qu’un problème de refroidissement l’oblige à rentrer aux stands. Reparti le couteau entre les dents, les pilotes réalisent d’exceptionnels tours de piste la nuit sur le circuit du Castellet et parviennent à arracher la seconde place. 2000 démarre sous les meilleurs auspices par des victoires en Championnat de France Superbike avant qu’un accident à Nogaro ne stoppe nette la saison de Jean-Marc. Il percute un rail à 200 km/h et se blesse grièvement (double facture du bassin et péroné cassée). Remis quelques semaines plus tard, il parvient à remporter l’épreuve de Spa avec Fabien Foret et l’Australien Mark Willis puis le Bol d’Or 2000 après un combat de haute lutte. « JMD » court de nouveau en Championnat de France 2001 et 2002, dispute les manches françaises de l’endurance mondiale (3e aux 24H du Mans avec Mathieu Lagrive et Ludovic Holon) avant de stopper sa carrière sportive, remportant un dernier titre de Champion de France de Superproduction au guidonde de l'YZF-R1, afin de se consacrer à ses concessions. En 2013, l’enseigne Team Deletang compte deux magasins, à Saint-Gervais-la-Foret (41) et Chambray Lès Tours (37).

 

Palmarès
Année Résultats
1987 28e du Championnat de France Promosport 500
1988 4e du Championnat de France Promosport 500
1989 Première participation aux 24H du Mans
1990 3e du Championnat de France National Production
1992

Champion de France Superbike sur FZR750 OW01

Vainqueur de la Coupe du monde Suzuki

1993

Vainqueur du Bol d'Or (Deletang-Sarron-Bonhuil) sur YZF750R

16e du GP FIM sur YZR500

23e du Championnat du monde Superbike

1995

Champion de France Superbike sur YZF750R

2e des 24H du Mans

1996

Vice-champion de France Superbike sur YZF750R

14e du GP de France sur YZR500 (Roc Yamaha)

1997

Champion de France Superbike sur YZF750R

46e du Championnat du monde Superbike

19992e du Bol d'Or sur YZF-R7 (Deletang-Foret-Lindholm)
2000

Vainqueur des Spa-Francorchamps sur YZF-R7 (Deletang-Foret-Willis)

Vainqueur du Bol d'Or sur YZF-R7 (Deletang-Foret-Willis)

Vice-champion de France Superbike

2001

8e du Bol d'or sur YZF-R1 (Deletang-Holon-Teuchert)

2002

Champion de France Superproduction sur YZF-R1

3e des 24H du Mans (Deletang/Holon/Lagrive)



Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

Hubert Rigal - Bol d'Or 1979

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…