Compétitions vitesse

Le DDMT de Barbara Collet (2012)

Tout a commencé à la mi saison quand je reçois un appel d'Eric De Seynes (PDG de Yamaha Motor France), me demandant pour commencer, quelles étaient mes intentions de résultats pour 2012. Naturellement, je lui réponds que j'aimerais reconquérir ma place de 7ème au scratch, voire mieux bien sûre. Viens alors le moment où Eric me propose l'idée de m'engager sur le prochain Moto Tour avec le nouveau T-Max 530.

Je ne m'attendais pas du tout à ça et me suis dis "heuuuuuu, pourquoi pas oui"?? (Le scoot 50, ça remonte à loin et le maxi scoot, connais pas). Et puis sur mes 5 participations, j'ai participé une année en 125cm3, une année en sportive, deux années en roadster, et cette année en scooter, allé j'me lance!!

Quelques temps plus tard je reçois un scoot prêté par Fred de la concession Yamaha "Best Of Bike" à Antibes/Juan les Pins, et commence à faire mes premiers kilomètres sur des petites routes, et profite aussi de faire nos stages route/circuit avec.

J'annonce ensuite la nouvelle autour de moi sur ma participation à l'épreuve avec un T-Max, certains se demandent pourquoi ce choix (moi qui ne roule qu'à moto) et d'autres ne me croient pas (carrément). Bref, laissez moi faire, je gère!

Entre temps, Marc Fontan et Sam Thomas (organisateurs du Moto Tour) me proposent d'intégrer le team "Dark Dog Moto Tour Holiday Inn" composé de Denis Bouan (mon compagnon), David Perret (pilote Supersport) et Robert Doron (boss de Paris Nord Moto). J'accepte évidemment la proposition. Mon T-Max sera alors confié à Martial Garcia (MG Compétition, préparateur pour le Team Dark Dog Academy en championnat de France 600 Supersport, 1000 Superbike et 125 Moto3).

Nous commençons à installer avec l'équipe un amortisseur Ohlins. Les premiers essais sont concluants de suite, la garde au sol est modifiée et me permet de mettre beaucoup plus d'angle.

Nous allons ensuite installer un variateur Polini et une ligne d'échappement Akrapovic. Plusieurs essais ont été nécessaires pour arriver à quelque chose d'équilibré. Pas mal, je valide. Je décide alors d'en rester à cette configuration car je sais qu'il y'a plus de 3000 kms à parcourir, alors méfiance...Et ce qu'il ne faut pas oublier, c’est que mon poids de 55kgs est à mon avantage...

Viens après la pose d'un road book (et oui cette année interdiction d'utiliser un gps), d'un compteur rallye (qui permet de réajuster son kilométrage en fonction du road book), des phares xénon (pour les départs très tôt le matin et pour les spéciales de nuit) et les pneus de marque Metzeler (Wintec hiver).

Je me fais quelques sorties avant d'arriver sur mon 5ème Moto Tour. La date approche à grands pas et me voilà à Val de Reuil pour le départ de la 10éme édition du Dark Dog Moto Tour. Commencent alors les vérifs administratives et techniques, tout va bien, le scoot est au top!

Et c'est parti, départ dimanche matin trèèèèès tôt et voilà que 20 kms plus loin, mon capteur de vitesse me fait des misères, m'indiquant un code panne (F40), provoquant des coupures. Pas le choix, j'appelle mon assistance. Mais alors le temps qu'ils sortent de l'autoroute, qu'ils me rejoignent, qu'ils trouvent la panne, changent la pièce et que je puisse repartir, il s'est passé beaucoup (trop) de temps malgré l'efficacité de mes p'tits gars qui se donnaient à fond (y'avait rien à dire!). J'ai pointé 38 minutes en retard et donc écopé de 3 minutes et 10 secondes de pénalités au circuit Carole. Et là je me suis dis que j'étais très mal pour la suite et qu'il allait me falloir mettre du gaz pour tenter de rattraper tout ça.

Je commence par gagner la spéciale à Carole dans la catégorie des scoots, puis celle de Val de Reuil, mes mécanos et mon père (qui sont aux petits soins avec moi) sont trop contents! Voilà du positif, ça fait plaisir. Démarre alors ma remontée du fin fond du classement... Une sorte de course dans la course pour moi.

Dès le lendemain les choses continuent à se compliquer (un chat noir me suit ou quoi??) avec une pluie qui s'abattra sur nous pendant cinq jours, je double un concurrent dans une spéciale, je perds de la puissance dans une autre spéciale en raison d'un filtre à air très mouillé. Et pour couronner le tout, mes concurrents et moi partons à des heures différentes, donc l’état des spéciales peuvent être bien changeantes. Je fais donc plusieurs des spéciales sur des sols détrempés alors qu’eux mêmes se retrouvent sur du séchant ou du sec. La poisse me suit.

Les jours suivants ne se ressemblent pas (enfin). Je vais gagner toutes les spéciales jusqu'à la fin du moto tour et faire des places au scratch avec le 22ème temps à St Genest, 27ème temps au col de Durbize, 21ème temps au chemin de la guerre, 11ème temps sur la piste rallye d'Alès, victoire scooter à Alès, 38ème temps à Puget, 21ème temps au Mont Farron...

Et bien MÊME avec TOUT ça, je n'ai pas eu assez de temps et de spéciales pour remonter suffisamment (à quand un moto tour qui dure 15j?). Je termine 4ème au pied du podium, à 17 secondes du 3ème. Sans ces pénalités, je gagnais la catégorie "scooter" et me classait en 26ème position au scratch.... Bon allé, j'essaye d'arrêter d'y penser et on verra l'année prochaine! Vivement!!!!

Malgré toutes ces péripéties, j'ai vécu une super aventure et suis très contente d'avoir pu rouler avec mes copains les scoots. Je me suis vraiment fais plaisir avec mon T-Max, c'est vraiment un super scoot, et suis prête à recommencer l'année prochaine. J’ai dû adapter mon style de pilotage et m’y suis habituée rapidement. La position, les freins sur l'angle, les changements d'angles sont différents. Mais aussi le coffre, ça c'est génial (c'est d'ailleurs moi qui avait le plus grand de tous les scoots), mais aussi la boîte à gants (pour ranger au sec le carton de pointage, le

marqueur...), le frein arrière au guidon (pour un dosage parfait du freinage), le frein à main (en descente ou en côte, on a les mains libres), la protection des jambes (top pour le froid et la pluie)...

Maintenant, c'est marrant mais je regarde beaucoup plus les scoots et quand je vois un T-Max, ça m'parle...

A travers ce compte rendu, je tiens à remercier :

Mon père, Yannick, qui s'est occupé de nous (moi et Denis) jusqu'au bout, du séchage des bottes et des gants au nettoyage des combis en passant par l'organisation dans le camping car. Heureusement qu'il était là. "Merci mon Papounet".

Eric de Seynes, pour m'avoir lancé ce nouveau défi.

Sam Thomas et Marc Fontan, de m'avoir intégré au team Dark Dog Moto Tour/Holiday Inn, ainsi que leur équipe.

Martial Garcia, MG Compétition, pour la préparation du T-Max.

Toute l'équipe MG Compétition, Mathias, Kévin, Baptiste, François, Ludo, Nico le cuistot, Jean Claude, Philippe et Brigitte, Eric, Jean Marie. Et plus particulièrement Mathias et Kévin, qui m'ont suivi tout au long de la semaine pour l'assistance et qui ont été remarquablement efficaces sur toutes les interventions. Ils m'ont motivé, soutenu jusqu'au dernier moment même si nous savions que gagner deviendrait très compliqué. Merci les petits loups!

Denis Bouan, que je félicite au passage pour avoir remporté pour la 7éme fois consécutive cette épreuve.

Tous les partenaires, Holiday Inn, Holiday Inn Express, Metzeler, Yamaha Motor France, Ohlins, Five, Ixon, Shark, Bihr Racing, Pôle mécanique Alès, Pôle mécanique Moto Club, DB SPORT (c'est moi www.denisbouan.com) Best Of Bike Yamaha Antibes, MG Compétition.

Tous les bénévoles et acteurs de cette 10ème aventure.

A très bientôt.

Barbara Collet #7 

 

Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

TMAX (2017) Yamaha et Rinaldi : 25 ans de collaboration (2016) Yard Built XSR700 Otokomae (2016) Circuit du Losail (2016)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…