Les pilotes

Matthieu Lagrive

Matthieu Lagrive

Matthieu Lagrive est né le 7 décembre 1979 à Lisieux dans le Calvados. Son père, qui participe au championnat de France 125 et à de nombreuses courses de côte, est passionné par la compétition. Matthieu, en âge de monter sur une mini moto, fait ses armes au guidon d’un QR50, puis en 1994, débute en compétition.


En 1996, Il gagne la Coupe Cagiva, un championnat mono marque mis sur pied par le regretté Marcel Seurat, importateur de la marque italienne en France. C’est avec l’aide de l’agence de communication Noir Mat de François Vincent que cette coupe est mise sur pied. Ce dernier est connu pour son « holeshot » à l’Enduro du Touquet réalisé sous le pseudo de Terminator. Matthieu est aussi cette année-là troisième des Promosport 125.

En 1997, il est sélectionné dans l’équipe de France vitesse espoir. Dans cette structure fédérale, il participe au championnat de France 250 et au championnat d’Europe 250. Sur le podium en France, troisième, Matthieu se classe douzième dans l’épreuve européenne. L’année suivante il descend d’un cran au championnat de France, en n’étant pas au départ de toutes les courses pour cause de participation, avec le team Tech3, aux cinq derniers GP du mondial 250. Malheureusement il ne rentre pas dans les points, alors que son coéquipier dans le team Olivier Jacque termine cinquième du championnat .

Après une saison chaotique en 1999, il participe au championnat de France et d’Europe en catégorie 600 Supersport. Mais c’est réellement en 2001, avec une Yamaha YZF-R6 , qu’il revient au premier plan avec un titre de vice champion de France 600 Supersport et une quatrième place au championnat d’Europe toujours en 600 supersport. C’est encore au guidon d’une Yamaha qu’il passe la ligne des 24 heures de Liège (Spa) en deuxième position, mais cette fois il pilote une R7 préparée par Martial Garcia pour le compte de Yamaha Motor France.


En 2002, Matthieu Lagrive est vingt et unième du championnat du monde 600 Supersport. En endurance, il termine troisième des 24 heures du Mans. En 2003 il est sur la deuxième marche du podium du Bol d’Or, avant d’en être au sommet en 2004. Matthieu Lagrive est vice champion du Monde d’endurance 2004. 2005 est pour Matthieu Lagrive une année faste avec en point d’orgue le titre de champion du Monde d’endurance.

Vainqueur du Bol d’Or et deuxième des 24 heures du Mans, il est aussi sacré champion de France en Superproduction. La saison 2006 est à l’image de la précédente avec un nouveau titre de champion du Monde d’endurance. Nouvelle victoire au Bol d’Or et nouvelle deuxième place aux 24 heures du Mans à la clé.

En 2007 et pour la troisième fois consécutive Matthieu Lagrive est sacré champion du Monde d’endurance avec au passage deux deuxièmes places dans les épreuves phares de la discipline, les 24 heures du Mans et le Bol d’Or. En 2008, Matthieu, vainqueur du Bol d’or et de nouveau deuxième aux 24 heures du Mans, glane son quatrième titre de champion du Monde d’endurance.

Lors de la saison 2009 il s’aligne en plus de l’endurance en championnat du monde Superbike, mais ne réalise pas lors des quatorze manches auxquelles il participe les résultats escompté. C’est au dix-neuvième rang qu’il termine ce championnat sur quarante-deux pilotes classés. Le champion du Monde est Ben Spies sur Yamaha YZF-R1. Dans les courses d’endurance il réalise deux magnifiques podiums avec deux deuxièmes places au Bol d’Or et aux 24 heures du Mans.

Bol d'Or 2011
Christophe Guyot, Matthieu Lagrive

Pour la saison 2010, les résultats en endurance sont à la baisse suite à une mise au point plus longue que prévu de la nouvelle moto du team Yamaha GMT94 et à des problèmes de pneumatique. Problèmes qui pousse le team à changer de manufacturier en fin de saison. Le Team Yamaha GMT prend comme nouveau partenaire Michelin.

Matthieu Lagrive débute l'année 2012 avec un challenge complètement différent puisqu'il sera au départ du Dakar. Sur le site officiel de l'épreuve, il justifie son choix par ces propos : « J'ai envie de découvrir de nouvelles choses et de me diversifier. Aujourd'hui j'ai un peu fait le tour de la question dans les disciplines de vitesse, alors j'envisage de mener ces deux carrières en parallèle, et devenir un pilote complet. Mais mon but n'est pas de performer sur le Dakar, je viens pour apprendre. Par exemple je ne connais rien du tout à la navigation, et je vais apprendre à lire un road-book sur le tas. Je sais aussi que physiquement, ce sera plus exigeant que tout ce que je connais. Quand je pars faire de l'enduro à l'entraînement, je rentre rincé, alors que sur circuit je ressens plus une fatigue nerveuse que physique. Il m'arrive de rouler avec certains pilotes qui ont le potentiel de se classer dans le Top 20. Sur les parties roulantes je reste avec eux, mais sur le Dakar il est hors de question que j'essaye de les suivre. Je ne suis plus un gamin de 20 ans, je vais y aller posément. »

 

Voir aussi



 

Palmarès
Année Résultats
1996

Vainqueur coupe Cagiva

3e des Promosport 125

1997

3e du championnat de France Open 250cc   

12e du championnat d’Europe 250cc.

1998

4e du championnat de France 250cc

2000

Vainqueur de la course BMW Boxer Cup » à Magny Cours

2001

2e du championnat de France Supersport 600cc (Yamaha YZF-R6)

4e du championnat d’Europe Supersport 600cc (Yamaha YZF-R6)

3e des 24 Heures de Liège à Spa (Yamaha R7)

2002

3e des 24Heures du Mans (Yamaha R7)

2003

2e du Bol d’Or (Yamaha R7)

2004

Vice-champion du Monde d’Endurance   

Vainqueur du Bol d’Or

2005

Champion du Monde d'Endurance

Champion de France Superproduction   

Vainqueur du Bol d’Or   

2e des 24 Heures du Mans 6


2006

Champion du Monde d'Endurance   

Vainqueur du Bol d’Or   

2e des 24 Heures du Mans

2007

Champion du Monde d'Endurance   

2e des 24 Heures du Mans   

2e du Bol d’Or

2008

Champion du Monde d'Endurance   

Vainqueur du Bol d’Or   

2e des 24 Heures du Mans   

Pôle position en Mondial Supersport à Brands Hatch et Donington   

2009

2e des 24 Heures du Mans
 

2e du Bol d’Or 14 Participations en World SBK

2010

9e du championnat du Monde d’endurance Team Yamaha GMT 94
 

4e des 24 heures du Mans
 

5e du Bol d’Or
 

2011

Engagement sur l'intégralité du Championnat du Monde d'Endurance avec le team officiel Yamaha GMT 9

 

Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…