Les pilotes

Olivier Jacque

Olivier Jacque est le cinquième champion du monde français en sport moto après  Patrick Pons en 750, Jean-Louis Tournadre et Christian Sarron en 250 et Alain Michel en side-car. C’est au prix de nombreux efforts physiques et mentaux qu’il décroche le « Graal » en 2000 au guidon de sa Yamaha YZR250 OWL5. OJ reste aussi célèbre dans le monde des Grands Prix par des dépassements incisifs baptisés « Jack Attack ».

C’est au début des années 1990 que OJ découvre la compétition en participant à une course de cyclomoteurs du championnat de Lorraine. En 1992, il passe à la catégorie 125 et se classe septième du championnat de France. Remarqué par Marc Fontan, il intégre en 1993  "léquipe de France de vitesse moto" au côté de Régis Laconi. Quatrième du championnat de France 250, il est reconduit dans « l’équipe de France » pour la saison 1994. OJ termine vice champion d’Europe 250 derrière Régis Laconi et est recruté par Hervé Poncharal, le patron du Team Tech3, pour faire le championnat du monde 250 de 1995. L'apprentissage en mondial se passe bien et les bons résultats arrivent rapidement avec en point d’orgue une quatrième place au Grand Prix d’Angleterre et au Grand Prix d’Argentine. OJ est classé dixième du championnat.

En 1996, toujours chez Tech3 mais avec une moto officielle, Olivier Jacque se bat dès le début de la saison dans le top cinq. Les premiers podiums arrivent rapidement avec une deuxième place en Allemagne et une troisième en Angleterre. Sur sa lancée OJ est de nouveau deuxième en République Tchèque, à Imola et à Barcelone. La victoire est désormais à sa porté et le 6 octobre OJ monte sur la plus haute marche du podium du Grand Prix de Rio. Cette splendide saison lui vaut d’être classé au troisième rang du championnat du monde 250, derrière Max Biaggi et Ralf Waldman.

Pour la saison 1997 l’objectif est le titre, mais une clavicule cassée et des ennuis mécaniques ne lui permettent pas de finir mieux classé que quatrième. L’année suivante, il se fracture le pied droit et voit encore ses espoirs de titre disparaître. Cinquième du championnat 250, il décide avec Tech3 de changer de monture et d’opter pour  une Yamaha YZR250. Olivier Jacque est malheureusement diminué toute la saison par sa blessure. Au courage, après une nouvelle opération du pied, OJ arrive à réaliser quelques bonnes performances et aperçoit le bout du tunnel en fin de saison. Il est  septième du mondial 250 de 1999.

Olivier Jacque et Shinya Nakano
team Tech3

En 2000, Olivier Jacque retrouve la sérénité perdue avec d’excellents résultats en début de championnat. Les bons classements s’enchaînent et il se retrouve en bagarre avec son coéquipier Shinya NaKano pour la course au titre. Après quinze courses, rien n’est joué et tout va se décider lors de l’ultime GP de la saison en Australie. Au total provisoire deux points séparent Olivier (254 pts) de Shinya (252 pts). Le calcul est donc simple, si OJ termine devant Shinya et ce à n’importe quelle place, il est champion. Mais si Shinya termine troisième et devant OJ, le titre est pour lui.

Nakano réalise la "pôle position" en 1'33713. Jacque est deuxième temps avec un chrono de 1'34182.Au départ Nakano file en tête, suivi par Katoh et Jacque. OJ passe rapidement Katoh et se cale dans la roue de Shinya.  Au bout de quelques tours Olivier soigne la sortie du double gauche qui précède la longue droite d’arrivée et se porte à la hauteur de Shinya. Volontairement Jacque vient de répéter ce qu’il veut réaliser dans le dernier tour. Nakano entre en tête dans le double gauche, Jacque juste derrière accélère un peu plus tôt que lui dans le deuxième gauche et recolle au dosseret du japonais, prend l’aspiration et déboîte son coéquipier sur la ligne d’arrivée. Olivier Jacque est champion du Monde pour 14 millièmes de seconde.

En 2001, Olivier Jacque passe en catégorie 500. Au guidon de sa Yamaha YZR500 OWL6  du Team Tech3  il ne peut terminer mieux que quatorzième du championnat du Monde. Une nouvelle fois une blessure en début de saison ruine les espoirs du Team et du pilote Français. OJ est dixième du championnat du monde MotoGP. La saison 2003 est aussi décevante que la précédente. Olivier Jacque, au guidon de la nouvelle YZR-M1, se classe douzième du championnat du Monde MotoGP avec comme meilleurs résultats, deux quatrièmes places en France et aux Pays Bas.

En 2004 Jacque, qui pilote désormais une Moriwaki, termine à la vingt-quatrième place du championnat MotoGP. Passé chez Kawasaki en 2005 il ne peut faire mieux que dix-septième au classement général. OJ tire sa révérence au monde des Grands Prix en réalisant un dernier exploit : une magnifique deuxième place au  GP de Chine le 1er mai 2005. Olivier Jacque, reste un temps pilote essayeur pour la marque avec laquelle il a terminé sa carrière, avant de prendre définitivement sa retraite sportive.

 
Olivier Jacque

Né en : 1973

Pays : France

Champion du Monde 250 en 2000

- 34 podiums

- 7 victoires toutes en 250

- 15 deuxièmes places

- 13 fois troisième

 

Palmarès avec Yamaha
Année Résultats
 1999

1er       Buenos Aires

2e        Phillip Island

3e        Imola

3e        Welkom

4e        Sepang

4e        Jacarepagua

8e        Sachsenring

5e        Brno

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

2000

1er       Catalunya

1er       Sachsenring

1er       Phillip Island

2e        Sepang

2e        Mugello

2e        Assen

2e        Donington

2e        Estoril

2e        Cheste

3e        Le Mans

3e        Brno

4e        Welkom

4e        Suzuka

4e        Jerez

4e        Motegi

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

250   Yamaha

2001

6e        Sachsenring

6e        Sepang

9e        Donington

11e      Assen

11e      Estoril

12e      Catalunya

12e      Brno

500   Yamaha

500   Yamaha

500   Yamaha

500   Yamaha

500   Yamaha

500   Yamaha

500   Yamaha

2002

5e        Donington

7e        Rio Jacarepagua

7e        Motogi

8e        Phillip Island

9e        Mugello

9e        Catalunya

9e        Cheste Valence

10e       Brno

11e       Jerez

14e       Assen

500   Yamaha

500   Yamaha

500   Yamaha

500   Yamaha

500   Yamaha

500   Yamaha

500   Yamaha

500   Yamaha

500   Yamaha

500   Yamaha

2003

4e        Le Mans

4e        Assen

6e        Phillip Island

9e        Sachsenring

10e      Welkom

10e      Jerez

10e      Mugello

11e      Brno

13e      Estoril

13e      Motegi

15e      Suzuka

 YZR-M1

 YZR-M1

 YZR-M1

 YZR-M1

 YZR-M1

 YZR-M1

 YZR-M1

 YZR-M1

 YZR-M1

 YZR-M1

 YZR-M1

Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

Valentino Rossi - GP d'Australie 2017

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…