Série Route

SR500 (1978)

Yamaha lance la SR500 sur le marché japonais en 1978. Elle prend pour modèle la XS650.

« Dés le début du projet XT500, nous avions pensé à construire une version route sur la même base pour l'Europe, se rappelle l'ingénieur japonais Sunji Tanaka, mais ce fut le marketing européen qui s'y opposa, convaincu que le temps du gros monocylindre quatre temps était à tout jamais fini. "Nous n'en vendrons que quelques dizaines" disaient-ils ». Têtu, Tanaka s'obstine et Yamaha lance la SR 500 sur le marché japonais en 1978. Pour la XT, l'accent avait été mis en priorité sur la fiabilité et la simplicité et sa carrière prouve le bien fondé de ces choix. Pour la SR, s'ajoutait un autre critère d'importance : la facilité d'usage. C'est pour cela furent développés l'allumage électronique et un ingénieux dispositif de décompresseur automatique par la suite repris sur tous les gros monocylindres quatre temps. « Pour l'anecdote, raconte Nakamura, ce génial dispositif naquit d'une vilaine entorse que se fit M. Morinaga, directeur technique de Yamaha Motor en démarrant un prototype… Priorité fut alors immédiatement donnée à la facilité de démarrage et au système antiretour ! » L'image que va se forger Yamaha devra beaucoup au travail d'Atsushi Ishiyama, son designer, futur président de GK Dynamics. « La SR prit pour modèle la XS650 elle-même inspirée par les motos anglaises.»

Présentée à une réunion de concessionnaires aux Etats-Unis en 1975, mais commercialisée seulement trois ans plus tard, la SR500 peut être vue comme la version route de la populaire XT500. Son arrivée dans la gamme fut motivée par le souci de proposer une machine aux performances modernes, mais adoptant la silhouette d’une machine plus ancienne, à moteur 4-temps monocylindre. Avec trente-trois chevaux, un couple de 3,88 kgm à 5 500 tr/min et un poids de 150 kg, le roadster classique s’avère vif et maniable. Les accélérations sont franches dès les bas régimes et le fameux «coup de pied au cul », caractéristique de ce type de motorisation bien présent. La SR est équipée d’un carburateur de 34 mm à deux starters. Un pour le démarrage à froid et un pour celui effectué moteur chaud. Car mettre en route la SR qui ne possède qu’un kick de démarrage demande, comme pour la XT, un certain savoir-faire. Au niveau des équipements, la SR est mieux pourvue que la XT, avec un allumage électronique CDI. Sa ligne sympathique et ses coloris plaisent, mais la SR500 disparaît du catalogue français en 1981 en raison de la réforme du permis moto, au profit de la SR400, accessible avec le permis A2 ou A. Cette machine restera au catalogue jusqu'en 1982. La SR500 va cependant revenir en France entre 1992 et 1998 avec un frein avant à tambour. Il s'en vendra alors 1274 unités. La production de la SR500 se poursuivra jusqu'en 1999, tandis que la SR400 ne disparaîtra jamais du catalogue Yamaha dans l'Archipel japonais. En 2009, la SR est d’ailleurs présentée au Tokyo Motor Show  en version ‘injection électronique’, une évolution qui lui permet de continuer sa carrière en version 400 cm3, dans un pays où elle reste particulièrement recherchée en raison de sa grande simplicité, excellente base à la personnalisation. En 2014, la SR400 est de retour en Europe, pour la plus grande joie des amateurs de motos classiques.

Ecoutez aussi

Sonorité moteur d'une SR400 (2012)

Caractéristiques
Moteur monocylindre 4 temps, simple ACT, 2 soupapes
Cylindrée 499 cm3
Alésage x course87 x 84 mm
Puissance 33 ch à 6 500 tr/min
Couple3,88 mkg à 5 500 tr/min
Lubrificationcarter sec
AlimentationMikuni VM34SS
AllumageCDI
Boîte de vitesses5 rapports
Transmission secondairepar chaîne
Démarragekick starter
Cadresimple berceau tubulaire
Suspension avantfourche télescopique hydraulique, diam. 35 mm, déb. 150 mm
Suspension arrière bras oscillant, 2 amortisseurs, déb. 110 mm
Frein avantdisque, diam. 298 mm
Frein arrièretambour simple came, diam. 150 mm
Longueur hors-tout2 105 mm
Largeur hors-tout910 mm
Hauteur hors-tout1 140 mm
Empattement1 400 mm
Garde au sol165 mm
Réservoir d'essence12 litres
Réservoir d'huile2,4 litres
Pneu avant3,50 x 19
Pneu arrière4,00 x 18
Poids 150 kg
Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

SR500 (1995) SR500 (1988) SR500 (1984) TT500 (1980)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…