Les pilotes

Sylvain Guintoli

Fin 2015, Sylvain Guintoli rejoint Yamaha pour préparer le Championnat du monde Superbike 2016.

Sylvain Guintoli voit le jour le 24 juin 1982 à Montélimar. Cinq ans plus tard, il expérimente déjà la conduite d’un deux-roues motorisé, en l’occurrence un Peugeot GT10 transformé par son père.  

 En 1994, il découvre la compétition sur un scooter et devient dès l’année suivante le plus jeune Champion de France de vitesse à seulement de 12 ans. En 1999, il finit 3e du Championnat de France open, ce qui lui permet d’intégrer en 2000 l'Équipe de France - Scrab pour participer au Championnat d'Europe 250 cm3. Il se classe troisième sous la direction de son entraîneur, Hervé Moineau et empoche le titre de Champion de France Open. Ces bons résultats lui permettent de bénéficier d’une wildcard pour le Grand Prix de France 250. Dès l’année suivante, Sylvain dispute l’intégralité du Championnat du monde 250. Il signe sa meilleure performance à Assen en s’emparant de la 4e place  - bien que pointé 19e à la fin du premier tour - et achève sa saison à une 14e position.  Il rejoint le team Gauloise Yamaha Tech 3 en 2002 en qualité de pilote essayeur et prend le départ du GP de République tchèque sur une YZR500.

De nouveau sur une 250 en 2003, il monte sur la 3e marche du podium du GP des Pays-Bas et finit l’année en 10e position du classement général. Il améliorera ce résultat en 2006 (9e) avant de revenir en MotoGP avec Yamaha en 2007. Avec l'équipe Dunlop Yamaha Tech 3, il entre dans les points à pratiquement chaque Grand Prix et réalise un coup d'éclat au GP de France, sur le circuit du Mans. Auteur d'un départ moyen, il remonte tout le monde en seulement quatre tours, et se retrouve premier du Grand Prix devant son compatriote Randy De Puniet. Les deux Français chuteront un peu plus tard, mais le Drômois remontera sur la selle de sa YZR-M1 pour glaner les points d’une 10e position. Son meilleur résultat est obtenu sur le sol nippon : sur le circuit de Motegi, il signe une 4e place. Sylvain dispute la saison 2008 au sein du team Alice et grâce à sa régularité pointe 13e du classement final.

 Après quelques courses encourageantes en British Superbike en 2009, il intègre le WSBK l’année suivante. 7e en 2010, 6e en 2011, 3e en 2013, Sylvain décroche le Graal en 2014, grâce à cinq victoires et pas moins de 16 podiums. Champion du monde, il succède ainsi au palmarès à Raymond Roche, seul pilote français titré dans cette catégorie (1990).

En septembre 2015, Yamaha annonce officiellement son retour en Championnat du monde superbike après 4 ans d’absence. Le team Crescent managé par Paul Denning, sponsorisé par Pata, disposera de la nouvelle YZF-R1, pilotée par le Britannique Alex Lowes et par Sylvain Guintoli, motivé comme jamais après une saison 2015 en demi-teinte.

 

Palmarès

 

Année Résultats
1995 Champion de France Scooter 50
1997 2e de la Junior Cup
1998 Vainqueur
19993e du Championnat de France 125 Open National
2000

3e du Championnat d'Europe de vitesse 250

Champion de France Open 250

200114e du Championnat du monde MotoGP
200310e du Championnat du monde 250
200414e du Championnat du monde 250
200510e du Championnat du monde 250
20069e du Championnat du monde 250
200716e du Championnat du monde MotoGP
200813e du Championnat du monde MotoGP
2009

33e du Championnat du monde Superbike

11e du British Superbike

20107e du Championnat du monde Superbike
20116e du Championnat du monde Superbike
20127e du Championnat du monde Superbike
20133e du Championnat du monde Superbike
2014Champion du monde Superbike
20156e du Championnat du monde Superbike



Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

YZF-R1 Yamaha Factory Racing Team (2018)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…