Série Route

TDR240 (1988)

La TDR240, première supermotard du genre, commercialisée en 1988.

La genèse de la TDR240 débute en 1985. Yamaha veut alors créer le concept original d’une machine qui adopte à la fois les avantages des motos de route et de tout-terrain, sans n’avoir les défauts ni des unes ni des autres. Au Japon, le département recherche et développement se rend sur l’île d’Hokkaido, proche de l’Europe en terme de climat et de diversité de routes, afin de lister les atouts et inconvénients des TZR250, RD250R, DT200R et XT225 Serow. Après une série d’essais, un consensus est trouvé : il faudra que cette nouvelle machine possède une stabilité comparable à celle d’une TZR250 tout en offrant la maniabilité en TT d’une DT ou XT.  S’ils y parviennent, les ingénieurs auront alors créé une “Ultimate Dual“.

Le châssis sera complètement inédit : sa forme s’apparente à celle d’un cadre de routière  – similaire à celui de la première RD250LC - mais tout aussi rigide que celui d’une moto de cross.  Au cœur de ce double berceau tubulaire, prend place un bicylindre deux temps de TZR250, qui développe 50,3 ch à 10 000 tr/min. Cette puissance permet à la TDR, "poids plume" de 159 kg avec les pleins, d’atteindre près de 200 km/h compteur en vitesse de pointe, du jamais vu pour une 250 "trail".

Dans sa communication, la marque n’hésite pas à comparer la TDR à la Lotus Super Seven, deux véhicules connus pour leur extrême maniabilité, construits pour les routes serpentés. En France, cette machine commercialisée en version 239 cm3 (la TVA appliquée est alors de 33% à partir de 239 cm3) crée une mini-révolution, car il s’agit de la première Supermotard du genre.  Dans l’Hexagone, la TDR aura d’ailleurs une série de courses lui étant réservée au cœur de la TDR Fun Cup. Bien que jouissant d'une réputation sulfureuse, elle ne rencontre pas vraiment son public et disparaît du catalogue en 1992. Sa petite soeur, la TDR125, connaîtra un sort plus enviable.

Caracteristiques
Moteur bicylindre deux-temps, refroidi par eau, admission par clapets
Cylindrée 239 cm3
Alésage x course 55,2 x 50,0 mm
Puissance maxi
44,3 ch à 10 000 tr/min
Couple3,5 kgm à 9 500 tr/min
LubrificationAutolube
Alimentationdeux carburateurs Mikuni TM28SS
AllumageCDI
Démarragekick
Boîte6 Vitesses
Transmission finalepar chaîne
Cadredouble berceau tubulaire en acier
Suspension avantfourche télescopique, déb. 160 mm
Suspension arrièreMonocross à progressivité variable, déb. 150 mm
Frein avantsimple disque, diam. 320 mm, étrier 4 pistons
Frein arrièresimple disque, diam. 210 mm, étrier simple piston
Longueur totale2 145 mm
Largeur totale785 mm
Hauteur totale1 215 mm
Hauteur de selle820 mm
Empattement1 385 mm
Garde au sol mini230 mm
Pneu avant100/90-R18
Pneu arrière120/80-R17
Réservoir d'essence14 litres
Réservoir d'huile1,4 litres
Poids à sec137 kg



Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

YZ490 'Supermotard' (1987) YZ490 'Supermotard' (1985) XT660X (2005) XT125X (2005)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…