Série Route

XJ900 (1983 - 1994)

Héritière de la 650 XJ dont son moteur est dérivé, la 900 XJ est sortie en 1983 et a poursuivi sa carrière jusqu'en 1994 (année où elle a été remplacée par la 900 Diversion qui, hormis le cardan n'a rien en commun avec sa devancière). En 1983, il s'agit en réalité d'une 853 cm3 sortie en tant que sportivo-routière (ou sportivo-GT à l'usage).

La version 1983 (31A) se distingue par des équipements en aluminium brossé (repose-pieds, pédale et sélecteur), un petit tête de fourche fixé au guidon (ce qui a occasionné quelques soucis de tenue de route, remplacé gratuitement par Yamaha, à la demande par un modèle fixé au cadre),des écopes sous le réservoir, un système anti-plongée sur la fourche, un guidon multi-positions.Esthétiquement, le moteur se distingue des modèles suivants par la peinture noire sur les cylindres et le cache arbres à cames bicolore noir et alu.

A partir de novembre 1984, le type mine de la 900 XJ passe de 31A à  58L. Le tête de fourche est modifié pour un plus enveloppant. Les écopes disparaissent de sous le réservoir. Les repose pieds, pédale de frein et sélecteur  sont remplacés par des modèles en tôle emboutie et acier.  Les cylindres ne sont plus peints en noir, le cache arbres à cames non plus. La cylindrée est portée à 897 cm3, les carburateurs sont également légèrement modifiés. (à noter, tout de même que tous ces accessoires sont interchangeables entre tous les modèles). Le système anti plongée de la fourche disparait. Un sabot moteur équipe ce nouveau modèle.  

En 1985 et 1986,une version N pour « Naked » (sans tête de fourche et à phare rond) a existé mais trop en avance sur sont temps à l'époque elle n'a pas eu le succès escompté alors qu'aujourd'hui elle est très recherchée. Ce modèle reprend les écopes sous réservoir de la 31A.

En octobre 1990, nouveau type mine. La 900XJ devient 4BB1 puis 4BB2 en septembre 1991 jusqu’à la fin de sa carrière en décembre 1994. Cylindrée et réglages de carburation sont légèrement modifiés. Le reste de la moto reste cependant très proche de la 58L.  

Une version 750 (41Y) qui reprenait toute la partie cycle a également existé à partir de 1984. Le moteur est également très agréable. Plus pointu et moins coupleux que celui du 900, il demande d’aller chercher les tours pour en tirer la quintessence. Elle était un peu moins chère (- 3 000 F) mais est beaucoup moins répandue. La puissance annoncée du 900 XJ était de plus ou moins 97 cv suivant les modèles 31A, 58L ou 4BB (plutôt 90 réellement).

La 31A, quoique de cylindrée inférieure, semble pourtant celle disposant du moteur le plus rageur. Son souci réside dans son patin de chaîne d’alternateur fragile qui tend à casser avec le temps, panne qui nécessite une très grosse intervention moteur. A partir du modèle 58L, ce patin a été modifié par les ingénieurs et cette casse n’intervient  plus sur les motos post 1985. Les deux points faibles des XJ sont l'oxydation du réservoir (l'eau stagnant dans le fond, le robinet n'étant pas au plus bas), ce qui peut se résoudre facilement en préventif par l'application d'une résine, et la roue libre de démarreur qui tend à s'user ou à patiner et qui n'est pas facile d'accès sans déposer et ouvrir le moteur. Pour le reste il s'agit d'une routière infatigable qui passe sans aucun souci les 100 000 km voire les 200 000 sans souci particulier. La vitesse de pointe avoisine les 210 km / h réels et le réservoir de 22 l permet de longues distances. Son poids à sec est de 218 kg (242 avec les pleins). Sa finesse et le couple de son moteur lui permettent d'être à l'aise partout et de se faufiler en ville sans souci grâce à la souplesse de son moteur.

Son accessibilité mécanique permet d'assurer soi-même la très grande majorité des opérations d'entretien. Bien entendu la partie cycle et le freinage sont ceux d'une moto de son époque. Un carénage et des valises finissent souvent de la transformer en GT. Elle est également très souvent attelée side-car en raison de son couple, de son économie et de sa consommation raisonnable. 

Voir aussi

Pour plus d'informations, voir le site français dédié aux XJ Yamaha pré-1994  (900 - 750 - 650 - 600 - Turbo - 550 - 400)   http://www.900-xj.com et son forum très dynamique http://www.900-xj.com/forum  A noter que ce site et ce forum ne concernent pas les modèles Diversion ou XJS, successeurs du XJ mais très différents mécaniquement et esthétiquement. 

 

Yann et Oyien du forum 900xj.com

 

 


 

Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

XJR400 II (1995) XJR1200 (1998) FJR1300 (2013) FJR1300 (2009)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…