Série Route

XS750 (1977)

Originale, la XS750 adopte un 3-cylindres en ligne et une transmission finale par cardan.

Spécialiste du moteur deux-temps, Yamaha a cependant la volonté de produire dès les années 70 des motos quatre-temps de forte cylindrée, tout en se démarquant de se concurrents. Après la XS1 (1970) et la TX750 (1972), Yamaha choisit l’originalité avec la conception d’une XS750 à moteur trois cylindres. Le constructeur japonais fait alors appel à Porsche pour le développement de la transmission par arbre, qui profite d’un engrenage conique et d’un joint homocinétique à bille tripode, comme sur les automobiles de la marque allemande.

Commercialisée au Japon (sous l'appellation GX750) puis aux Etats-Unis en avril 1976, la XS750 arrive sur le territoire français à la fin de la même année. Cette première version dispose d'un moteur trois cylindres en ligne calé à 120°, qui offre les avantages d'être aussi souple qu'un « quatre pattes » à bas régime et un couple similaire à un bicylindre. Le bloc, qui est aussi bien plus étroit qu'un quatre cylindres, se situe dans la norme de cette époque avec son double arbre à cames en tête et ses 2 soupapes par cylindre, tandis que les carburateurs sont à dépression. Sa délivre une puissance de 64 chevaux et un couple de 6,45 kg/m, et sa boîte de vitesses comporte cinq rapports. Elle adopte une transmission secondaire par arbre et couple conique. Sa mise en route se fait par un démarreur électrique.

La première XS750 est équipée de roues à rayons et d’un échappement de type trois dans un, mais la version commercialisée en France possède des roues à bâtons en alliage léger et deux échappements. Le freinage repose sur trois disques de 270 mm de diamètre, deux avant et un arrière.  L’ossature principale de sa partie cycle est assurée par un cadre double berceau tubulaire avec bras oscillant. Sa suspension est confiée à une fourche télescopique hydraulique et à deux amortisseurs à ressort chromé. Son réservoir permet d’embarquer dix-sept litres d’essence, réserve comprise. D'autres éléments, tels que les repose-pieds passager suspendus, le garde-boue arrière se repliant pour faciliter le démontage de la roue, font de la XS750 une moto particulièrement aboutie. En 1978, elle sera néanmoins remplacée par la XSE750.

En 1980, Yamaha propose la XS850, créé sur la base de la XS750. Plus musclée avec 79 chevaux délivrés par son moteur trois cylindres de 828 cm³, elle possède aussi un réservoir d’une capacité accrue de 7 litres.

Caractéristiques

Moteur 3-cylindres 4-temps refroidi par air, double ACT, 6 soupapes
Cylindrée 747 cm3
Alésage x course
68 mm x 68,6 mm
Taux de compression8,5 à 1
Puissance maxi
64 ch à 7 500 tr/min
Couple maxi6,45 mkg à 6 000 tr/min
Alimentation3 carburateurs Mikuni de 34 mm
Lubrificationcarter humide
Boîte de vitesse
5 rapports
Transmission finalepar cardan
Démarragedémarreur électrique et kick starter
Cadredouble berceau tubulaire en acier
Suspension avantfourche télescopique hydraulique, déb. 175 mm
Suspension arrière2 combinés latéraux, réglables en pré-contrainte, déb. 80 mm      
Frein avantdouble disque, diam. 267 mm, étrier simple piston
Frein arrièresimple disque, diam. 267 mm, étrier simple piston
Longueur totale2 160 mm
Largeur totale895 mm
Hauteur totale1 150 mm
Empattement1 470 mm
Garde au sol150 mm
Réservoir d'essence17 litres
Réservoir d'huile3,8 litres
Pneu avant3.25-19-4PR
Pneu arrière4.00-18-4PR
Poids à sec
225 kg
Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

GX750 (1976) XS750 (1976)

A lire sur le même thème

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…