Série Route

XT550 (1982)

La XT550 qui succède en 1982 à la fameuse XT500 se veut résolument plus moderne de par son style et sa technique.

En 1982, Yamaha commercialise l’XT550 que la presse qualifiera rapidement de » digne héritière » de la mythique XT500. Si les initiales indiquent clairement la filiation, les nombreuses différences techniques entre les deux modèles renforcent ce sentiment : avec la 550, on a affaire à une vraie nouveauté.

Esthétiquement déjà, le trail se veut résolument plus moderne. Son réservoir « jumbo » rappelle la gamme cross YZ et le tableau de bord intégrant des compteurs et compte-tours carrés rompt avec le style « tout en rondeur » des millésimes précédent. Les acheteurs potentiels auront le choix entre les coloris blanc, rouge puis finalement, vert.

Le monocylindre quatre-temps profite de plusieurs perfectionnements : il utilise cette fois une culasse 4 soupapes, un balancier d’équilibrage du vilebrequin censé réduire les vibrations, d’un allumage CDI et sous l’appellation YDIS, d’un carburateur double-corps qui bonifie son rendement et sa consommation de carburant. D'une conception simple, ce bloc de 558 cm3 délivre 38 chevaux (28 kW) à 6 500 tr/min, soit 6 de mieux que la XT500 1E6 de 1976. Ce regain de puissance se traduit par une vitesse de pointe améliorée de 15 km/h. A noter qu’un compresseur couplé au kick facilite les séances de démarrage.

La partie-cycle a également franchi un cap avec des suspensions à plus grands débattements (+30 mm à l’arrière). Le Cantilever est formé par un amortisseur De Carbon et un bras oscillant à section carré, tandis que la fourche télescopique est à axe déporté.

De minimes évolutions accompagneront l’XT550, mais elle quittera le catalogue dès 1983 après avoir conquis 2 324 clients. Sur le plan sportif et malgré sa courte carrière, cette machine réussira cependant à s’illustrer. A son guidon, en 1982, Jean-Paul Minguels dominera le Dakar jusqu’à ce qu’une chute ruine ses espoirs à trois jours de l’arrivée, tandis qu’en Enduro, le pilote allemand Eddy Hau décrochera un titre de Champion d’Europe.

 

Caractéristiques
Moteur Monocylindre 4-temps, refroidi par air, simple ACT, 4 soupapes
Cylindrée 558 cm3
Alésage x course
Ipsum
Taux de compression8,5 à 1
Puissance 38 ch à 6 500 tr/min
Couple4,5 mkg à 5 500 tr/min
LubrificationPar carter sec, réservoir d'huile intégré au cadre
AlimentationCarburateur double-corps Teikei type Y26 PV/TV
AllumageCDI
DémarrageKick
EmbrayageMultidisques en bain d'huile
TransmissionCinq Vitesses
CadreSimple berceau tubulaire dédoublé en acier
Suspension avantFourche téléhydraulique à axe déportée
Suspension arrièreCantilever, bras oscillant de section carrée
Frein avantTambour simple came
Frein arrièreTambour simple came
Pneu avant3.00 x 21
Pneu arrière4.60 x 18
Réservoir11,4 l
Poids à sec
133 kgs



Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

DT175MX (1979) DT175MX (1979) Ténéré 700 (2019)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…