Compétitions tout terrain

Yamaha dans le carré de tête – Dakar 2014

Les pilotes Yamaha Olivier Pain, Cyril Despres et Michaël Metge auront marqué de leur empreinte le Dakar 2014.

Le 5 janvier 2014, 174 motos et 40 quads prennent le départ à Rosario en Argentine pour la première étape du 36e Dakar. Cyril Despres, Mickaël Metge et Olivier Pain sont engagés sous les couleurs Yamaha Factory Racing Team Yamalube, tandis que Frans Verhoeven représente le Yamaha Netherlands Verhoeven Team Yamalube, mais tous disposent d’une Yamaha YZ450F Rally, moto d’usine spécifiquement développée pour cette course.

Etape 1 - Rosario - San Luis - 809 km

Les prévisions unanimes sur une confrontation particulièrement ouverte à moto sont d’ores et déjà visibles sur le classement après la première étape constituée de pistes rapides et sinueuses dans la région de Cordoba. Si Joan Barreda signe le chrono du jour, quatre marques différentes sont représentées aux quatre premières places, avec Marc Coma, Cyril Despres et… Alain Duclos. Mickaël Metge termine 8e, Olivier Pain 16e, et Frans Verhoven, 18e.

Etape 2 : San Luis-San Rafael – 724 km

« Dans la 2e partie de spéciale, j’ai chuté en haut d’une crête. J’ai tapé avec la tête et j’ai vu des étoiles, mais le pire c’est que j’ai éclaté la poche de mon Camelback et donc j’ai dû faire les 100 derniers kilomètres sans eau... donc... fait soif ! » commente Cyril Despres à San Rafael. Le pilote français termine l’étape du jour au 10e rang, deux places devant son compatriote Olivier Pain.  Discret espoir de la discipline, Sam Sunderland signe son entrée dans le club des pilotes qui comptent en gagnant sa première spéciale sur le Dakar.

Etape 3 : San Rafael-San Juan – 665 km

Le Dakar 2014 connaît ici un premier épisode montagneux en pénétrant dans la pré-Cordillère. Les motards monteront en spéciale jusqu’à 4 300 mètres, sur une ligne de crête où ils croiront dominer l’Amérique… Ecourtée en raison des fortes intempéries des derniers jours, la spéciale du jour est remportée par Juan Barreda devant Cyril Despres, qui en profite pour prendre la 2e place du provisoire. De son côté, Olivier Pain remonte à la 8e place. Frans Verhoeven quant à lui est contraint à l’abandon pour cause de blessure (coude gauche cassé).

Etape 4 : San Juan - Chilecito - 563 km

Auteur d’un excellent parcours dans la 2e partie de l’étape marathon, Cyril Despres est en mesure de décrocher un podium d’étape quand tout part de travers à 9 km de l’arrivée. « Mon support d’Iritrack s’est cassé et a endommagé des fils électriques. La moto s’est arrêtée, et j’ai bricolé, bricolé, jusqu’à ce que je trouve le problème, un court-circuit. » Le pilote Yamaha doit se contenter d’une 16e place à plus de 42 minutes du vainqueur du jour. Olivier Pain sauve l’honneur de la marque aux Trois Diapasons en signant le 5e temps.

Etape 5 : Chilecito-Tucuman – 911 km

Après deux jours de course aux parcours totalement dissociés, tout le monde se retrouve pour attaquer la plus longue étape du rallye où on évolue toute la journée en hors-pistes. Il s’agira bien de résistance extrême pour venir à bout des deux portions de spéciale essentiellement sablonneuses. Des problèmes de carburant le contraignent à abandonner prématurément la recherche de l’insaisissable WP17, ce qui lui vaudra une pénalité d’une heure. Olivier Pain termine 20e de l’étape et se classe 6e au général.

Etape 6 : Tucuman-Salta – 464 km

Troisième de l’étape, Mickaël Metge signe sa meilleure performance sur un Dakar et redonne le sourire à la firme aux Trois Diapasons après les mésaventures de son leader Cyril Despres les jours précédents.  Arrivés à mi-parcours, les concurrents vont pouvoir souffler le lendemain au bivouac de Salta lors de la journée de repos.

Etape 7 : Salta-Salta – 782 km

La deuxième étape marathon débute pour les motos et quads, qui vivent surtout la première expérience du Dakar en Bolivie. Cyril Despres signe le 3e temps de la spéciale écourtée devant Olivier Pain (9e) et Mickaël Metge (17e).

Etape 8 : Lundi 13 janvier 2014 – Salta-Calama – 812 km

Les pilotes enjambent la Cordillère des Andes pour entamer la séquence chilienne du rallye et Cyril Despres en profite pour signer sa première victoire de spéciale avec Yamaha  sur le Dakar ! « L’idée n’est pas réellement de chasser les victoires d’étapes, mais plutôt d’essayer de revenir au maximum aux avant-postes, explique Cyril. « Alors aujourd’hui en comblant le trou qu’il y avait en piste entre moi et les premiers, j’ai gagné la spéciale. Et bien sûr, ça fait toujours plaisir... »

Etape 9 : Calama-Iquique – 451 km

Le Dakar 2014 atteint sa pointe nord à Iquique, où les concurrents découvrent l’océan pour la première fois de l’année. Au final, Cyril Despres s’offre la 2e place de la spéciale après la pénalité de 15 minutes attribuée à Barreda pour vitesse excessive dans une zone contrôlée.

Etape 10 : Iquique-Antofagasta – 689 km

Toujours marquée par la forte présence de sable et de fesh-fesh, la 10e étape voit la 4e victoire d’étape en 2014 de l’Espagnol Joan Barreda, devant Helder Rodrigues et Cyril Despres. Le pilote Yamaha grimpe pour la 5e fois sur le podium et la 3e consécutivement devant Olivier Pain, 4e. « Après la pénalisation imposée à Viladoms et le temps que j’ai récupéré aujourd’hui, je suis à un peu plus de 14 minutes du podium. Je préfère continuer à me battre pour la troisième place plutôt que de me contenter d’être quatrième - C’était l’objectif que je me suis imposé au début du rallye et je m’y accroche » , annonce Olivier Pain.

Etape 11 : Antofagasta-El Salvador – 749 km

Ce sera l’étape de référence de l’édition 2014. En plus de la distance, les concurrents doivent composer avec le désert d’Atacama, les pistes de mines, les nombreux rios à négocier et les dunes de Copiapo. En terminant second à 2’51 minutes de Marc Coma, le vainqueur du jour, Cyril Despres se rapproche un peu plus chaque jour du top 5 tandis qu’Olivier Pain, 3e de l’étape, précède au classement son plus grand rival pour le podium : Jordi Viladoms.

Etape 12 : El Salvador-La Serena – 699 km

La 12e étape du 36e Dakar sera riche en rebondissements. Si Cyril Despres remporte sa 33e victoire d’étape sur le rallye, Olivier Pain réalise la bonne opération en terminant 3e et en accédant à la 3e marche du podium provisoire.

Etape 13 : La Serena-Valparaiso – 535 km

2e de l’étape du jour, Olivier Pain conclut brillamment une 2e semaine de folie qui l’emmène  sur le podium, son meilleur résultat dans cette épreuve. « C’est une édition haute en émotions, et difficile la première semaine », commente Olivier. Ensuite, je n’ai rien lâché de toute la deuxième semaine… et voilà le podium, c’était l’objectif. Je m’étais préparé pour, mais il y avait quand même une belle liste de départ. A la journée de repos, j’étais à 40 minutes du podium, et je n’ai pensé qu’à ça pendant toute la semaine. Je suis remonté petit à petit sur Jordi, et ensuite il y a eu la malchance de Joan qui m’a profité. Il a ensuite fallu jouer des coudes jusqu’au bout avec Cyril… ça n’a jamais été reposant. Ce matin je n’avais pas vraiment du stress, c’était plutôt de la rage d’y arriver ». Cyril Despres termine cette édition en 4e position. « J’ai donné le maximum jusqu’au bout. C’est ce que j’aime dans la compétition : ne rien lâcher. C’était important pour moi de ne pas avoir de regrets. » Michael Metge, s’étant quant à lui parfaitement acquitté de son rôle de porteur d’eau, achève son second Dakar à la 13e position, soit cinq places de mieux qu’en  2013.

« Yamaha est très fiers de ce podium et heureux pour Olivier, la récompense de tant de mois de travail acharné. Maintenant, nous allons rentrer à la maison avec beaucoup d’informations très utiles et commencer à travailler à nouveau de manière à être en mesure de revenir et de gagner » promet Alexandre Kowalski (Yamaha Factory Racing Team).

Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…