Les acteurs de Yamaha

Yamaha Factory Racing

Jorge Lorenzo, Lin Jarvis et Ben Spies dévoilent les couleurs du Yamaha Factory Racing d'essais hivernaux 2011.

C'est en 1999 que Yamaha Factory Racing est fondé afin d'encadrer les activités sportives de la marque en MotoGP. Elle remplace l'entité gérée par Wayne Rainey en catégorie 500 cm3 les deux années précédentes et qui a décidé de se retirer. Le team sera basé aux Pays-Bas avant d’être relocalisé en Italie en 2002.

Max Biaggi et Carlos Checa vont courrir pour le team entre 1999 et 2002. « Mad Max » remporte 9 courses pendant cette période, sur une YZR-500 puis sur une YZR-M1 à partir de 2002. En 2003, Marco Melandri rejoint Checa. La saison est loin de donner satisfaction : aucun des deux pilotes ne monte sur le podium. Durant l’inter-saison, Yamaha discute avec Valentino Rossi. Ce dernier se cherche une nouvelle motivation après de nombreuses années pour Honda. Il intègre Yamaha Motor Racing, accompagné de Jeremy Burgess et de plusieurs de ses mécaniciens précédents. « The Doctor » glane 9 victoires et s’adjuge le titre de Champion du monde. Colin Edwards le retrouve l’année suivante. Rossi domine toujours la concurrence, avec cette fois 11 succès. Les deux pilotes restent sous le même auvent en 2006. Rossi a fort à faire contre Capirossi, Melandri, Pedrosa et Hayden, le plus régulier de tous. L’Américain l’emportera pour cinq points d’avance sur l’Italien lors d'une finale à rebondissements.

En 2007, Colin Edwards et Valentino Rossi poursuivent leur collaboration avec Yamaha Motor Racing, équipés d’YZR-M1 de 800 cm3. Rossi gagne trois épreuves mais termine au troisième rang du championnat. La saison suivante , Jorge Lorenzo prend la place de Colin Edwards. Ces pilotes, qui se trouvent en concurrence directe pour le titre, feront box à part : Valentino utilise des pneumatiques Bridgestone alors que Jorge a choisi de continuer à rouler Michelin. Rossi contrôle ses adversaires avec 9 victoires sur 18 possibles et ne manque le podium qu’à deux occasions. Pour sa première saison en MotoGP, Lorenzo réalise des prouesses : il l’emporte sur le circuit d’Estoril au Portugal, monte cinq autres fois sur le podium et termine 4e du général. En 2009, Yamaha domine encore le championnat. Entre Rossi et Lorenzo, 10 victoires tomberont dans l’escarcelle du constructeur. Rossi reste fidèle à la marque aux trois diapasons l’année suivante, mais blessé, manque trois courses et ne peut mieux faire que 3e au général. Jorge Lorenzo ne connaît pas ce type de problème. Il monte seize fois sur le podium, dont 9 fois sur la plus haute marche et l’emporte avec 138 points d’avance sur Dani Pedrosa.

En 2011, Valentino Rossi parti sous d’autres cieux, Lorenzo et Ben Spies font équipe. Dans leur conquête, ils sont aidés par Lin Jarvis (directeur de Yamaha Motor Racing), Massimo Meregalli (nouveau directeur du team) et Wilco Zeelenberg (team manager). Pour sa seconde année en MotoGP, l’Américain triomphe au GP de Pays-Bas, et grimpe trois autres fois sur le podium. Lorenzo quant à lui, ne peut conserver son titre face à un Casey Stoner dominateur. Yamaha termine 2e du classement réservé aux constructeurs, après l’avoir emporté en 2010, 2009, 2008 et 2005. En 2012, Ben Spies et Jorge Lorenzo s’attaquent à une nouvelle saison avec le Yamaha Factory Racing MotoGP Team.Elle se soldera par un nouvau titre de Champion du monde pour l'Espagnol, son deuxième dans la catégorie MotoGP.

Progressivement, les activités de Yamaha Factory Racing s’étendent et des équipes sont mises sur pieds afin de supporter les pilotes officiels en Grand Prix motocross, catégories MX1 et MX2 ainsi que dans les plus prestigieuses épreuves de rallye-raid, Dakar en tête.

En 2014, Cyril Despres, Michael Metge, Olivier Pain, Jeremy Van Horebeek et Christophe Charlier, roulent sous les couleurs de Yamaha Factory Racing. Valentino Rossi et Jorge Lorenzo sont quant à eux intégrés au prestigieux Yamaha Factory Racing MotoGP Team. Par ailleurs, d’autres équipes satellites représentent la marque au plus haut niveau, tels que Bike It Cosworth Yamaha avec Rui Goncalves (MX1) et Max Anstie (MX2), Monster Energy Yamaha – YART et le GMT94 Yamaha Racing France en championnat du monde d’endurance.

 

Voir aussi

Site officiel Yamaha Racing


Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

YZR-M1 Valentino Rossi (2017) YZR-M1 Valentino Rossi (2017) YZR-M1 Valentino Rossi (2017) YZR-M1 Valentino Rossi (2017)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…