Les pilotes

Yves Demaria

YVES DEMARIA

Yves Demaria naît le 22 janvier 1972 à Marseille et il vivra longtemps dans les quartiers nord de la ville. Enfant, il se passionne pour une course de motocross à La Fare-les-Oliviers dans les Bouches-du-Rhône et pour ses 9 ans, reçoit une petite machine qui lui permettra de s’initier.  Son frère aîné, également féru de motocross, lui montre la voie, mais Yves se « trouvant mauvais » préfère arrêter. C’est une course régionale qui lui donne « le déclic » et l’incite à redoubler d’efforts. Avec Patrick, Yves dispute le championnat Minivert, puis le Championnat Cadet. Cette époque est marquée par une forte rivalité sportive entre les frères Demaria et les frères Bayle. Patrick remporte le championnat de France Junior en 1985 et Yves décroche le premier de ses nombreux titres de Champion de France, dans la catégorie Cadet en 1986. D’un milieu modeste, la famille fait de gros efforts pour que les objectifs des enfants se réalisent. Yves empoche l’année suivante le Championnat de France Junior avant de monter sur la plus haute marche du podium cinq années de suite en catégorie 125. A seize ans, il gagne son premier point en Grand Prix lors de la manche française et décroche son premier guidon officiel l’année suivante en intégrant le team Sonauto Yamaha pour disputer les GP 125. Les moyens sont là, mais il ne parvient pas à saisir cette opportunité pour transformer l’association en succès. Il échoue à la 8e place et obtient le même résultat en 1990. Parallèlement au motocross, Yves participe depuis 1987 au Championnat de France Supercross mis en place par Jean-Luc Fouchet.  Son attaque et son culot font des merveilles et c’est au cours de Bercy 1989 qu’il se révèle au grand public, sans faire de complexe face aux stars de la spécialité : Ricky Johnson, Jeff Ward, Jean-Michel Bayle, Jeff Stanton, Larry Ward, Damon Bradshaw… On retiendra de cette édition les deux tours en tête d’Yves lors de la finale du jeudi, avant de chuter assez fortement.

En 1991, Yves parvient à se hisser à la 4e place finale du Championnat du monde de motocross 125.  L’année suivante, il récidive à cette même position et se fracture le péroné lors du Supercross de Bercy. La saison commence donc mal, mais grâce à l’aide de Jacky Vimond, devenu son préparateur physique avec l’appui d’Oxbow, Yves va terminer l‘année en trombe, à la place de Vice-champion. Pour 1994, « Téfli » change à la fois de catégorie et d’équipe sportive. La 250 d’usine dont il hérite ne lui convient pas et il utilise une moto d’origine « avec de bonnes pièces » pour terminer l’année. Il remporte 6 des 7 derniers Grands Prix, notamment celui des Etats-Unis qu’il considère comme l’une des plus belles victoires de sa carrière. Il revient chez Yamaha en 1995 au sein du team Rinaldi. Alors qu’il domine le début de saison, il se fracture une nouvelle fois le péroné et ne pourra donc faire mieux que 12e au classement général.  Au sein de la même équipe en 1996 , il finit cette fois 4e.  En 1997, il vit une saison compliquée dans l’équipe de Paolo Martin, car ses choix techniques ne sont pas pris en compte. Victime d’une nouvelle casse GP du Vénézuéla, il quitte le team, furieux, avec l’intention de ne plus y remettre les pieds. C’est grâce à Jan de Groot , alors manager Kawasaki, qu’il peut sauver sa saison. Le Néerlandais confie une moto d’usine qui permet à Yves, sans essais préalables, de remporter le manche Indonésienne.  Il conserve sa place en 98, mais se blesse une nouvelle fois en début de saison. Il lui faut patienter jusqu’en 2001 pour prouver sa valeur face à l’élite mondiale. Avec Luigi Séguy et David Vuillemin, Yves remporte le Motocross des nations sur le terrain de Namur en Belgique. C’est également une victoire pour Yamaha, car tous les trois roulent sur cette marque. Après une saison en 500, puis en 650, Téfli est au départ de la catégorie MX3 : ce sera l’année de la consécration, car il remporte son premier titre mondial. Il gagne de nouveau en 2006 et 2007 avant d’arrêter la compétition et d’entamer une seconde carrière en tant que team manager et préparateur physique.

Palmarès
Année Résultats
1986
Champion de France Cadet MX (Yamaha)
1987 Champion de France Junior MX (Yamaha)
1988 Champion de France SX 125 (Yamaha)
1989

Champion de France MX 125 (Yamaha)

8e du Championnat du Monde MX125 (Yamaha)

1990

Champion de France MX 125

Champion de France SX 250

8e du Championnat du Monde MX125 (Yamaha)

1991

Champion de France MX 125

4e du Championnat du Monde MX125

1992

Champion de France MX 125

4e du Championnat du Monde MX125

1993

Champion de France MX 125

Vice-championnat du Monde MX125

1994

Champion de France MX 250

Champion de France SX 250

3e du Championnat du Monde MX 250 (6 victoires sur les 7 derniers Grands Prix)

1995

Champion de France Open (Yamaha)

12e du Championnat du Monde MX250 (Yamaha)

1996

Champion de France Open

4e du Championnat du Monde MX250

19979e du Championnat du Monde MX250
199811e du Championnat du Monde MX250
19994e du Championnat du Monde MX500
2000

Champion de France Open (Yamaha)

7e du Championnat du Monde MX250 (Yamaha)

2001

Champion de France Open (Yamaha)

9e du Championnat du Monde MX250 (Yamaha)

Vainqueur du Motocross des Nations

20026e du Championnat du Monde MX500
200328e du Championnat du Monde MX650
2004Champion du Monde MX3
2005Vice-champion du Monde MX3
2006Champion du Monde MX3
2007Champion du Monde MX3 (Yamaha)



Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

Ferrandis : champion SX250 Cote Ouest (2019) Jim Gibson YZ250F (2019)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…