Compétition Vitesse

YZR-M1 OWP3 (2004)

YZR-M1 OWP3 (2004)

La Yamaha YZR-M1 est spécifiquement développée pour disputer le championnat du monde MotoGP. Celle qui succède aux 500 cm3 de type YZR depuis la saison 2002, est d'abord créé en version 990 cm3 afin de répondre au règlement technique FIM de cette année. Depuis lors, la YZR-M1 profite d'améliorations au fil des saisons.


2002 est la première saison permettant aux machines 990 cm3 à moteur 4-temps d'intégrer le championnat du monde de vitesse MotoGP, en cohabitation avec les 500 cm3 deux temps.  Yamaha part d'une page blanche pour créer le moteur de l'YZR-M1 (pour "Mission One") mais utilise pour châssis, celui de la YZR500 V4 doté d'un bras oscillant plus long et rectifié en vue d'obtenir empattement plus court. La M1 adopte un système de gestion électronique permettant de contrôler le frein moteur, toujours important sur un quatre temps.

En 2001, Maxi Biaggi, John Kocinski, Norihiko Fujiwara et Kyoji Namba participent aux tests.  En début de saison 2002, Maxi Biaggi et Carlos Checa disposent tous les deux de cette moto d'usine alors qu'en fin de saison, Norifumi Abe, Olivier Jacque et Shinya Nakano en héritent également. L'Italien décroche deux victoires et termine à la place de vice-champion, derrière son éternel rival et compatriote, Valentino Rossi

En 2003, la carburation classique est délaissée au profit de l'injection électronique. Alex Barros, Olivier Jacque, Marco Melandri, Shinya Nakano et Norifumi Abe diposent de cette version, mais les résultats sportifs font défaut : aucune victoire et la marque aux trois diapasons rétrograde d'une place au championnat constructeur.

Pour 2004, Valentino Rossi rejoint le team officiel Yamaha. Pour justifier son choix devant la presse et les médias, il s'explique : « Je n’avais plus rien à prouver, ma motivation pour piloter une Honda n’était plus là. Nous avons remporté le titre à trois reprises, j’ai gagné sur mes circuits favoris dans toutes les conditions, que pouvions nous faire d’autre ? » Pour cette nouvelle saison, son objectif principal reste de « comprendre la moto et de transmettre un maximum d’informations aux ingénieurs.  Il faut du temps pour être compétitif et gagner des courses. Nous allons essayer d’être au meilleur niveau pour la mi-saison et puis nous essaierons de gagner des courses. »

Avant que la saison ne débute, les observateurs s'entendent pour dire qu'une RC211V dans les mains de Max Biaggi ou de Sete Gibernau, n'aura aucun mal à apporter un nouveau titre à Honda. Pourtant, Valentino Rossi qui a obtenu que son équipe technique - dont Jeremy Burgess - le suive dans cette nouvelle aventure, va effectuer un travail remarquable de mise au point. Les ingénieurs japonais, sous les ordres de Masao Furusawa, directeur général de Yamaha Motor Company Division développement technologique et l’équipe de développement Yamaha Factory Racing, travaillent d’arrache-pied pour faire de l'YZR-M1 l’une des 1 000 cm3 de GP la plus performante. Objectifs : rendre la Yamaha plus facile à piloter grâce à une courbe de couple plus linéaire, réduire son frein moteur et améliorer sa stabilité. Des chronos réalisés notamment par Valentino Rossi à Sepang révèlent que la candidate au titre a fait d'énormes progrès.

Ces résultats sont obtenus par une géométrie du châssis complètement revue avec d’adoption d’un bras oscillant inversé tout en aluminium. Le carénage étudié en soufflerie se distingue de l’ancien modèle par une écope d’air à l’avant plus large pour le refroidissement du quatre cylindres quatre temps. Ce dernier dispose d’une nouvelle électronique embarquée pour améliorer la gestion du frein moteur et rendre le passage de la puissance utilisable à tous les régimes. Enfin, les pneumatiques Michelin évoluent : la M1 utilise pour la première fois des enveloppes françaises de 16,5 pouces à l’avant pour faciliter l’entrée en courbe. Lorsque Rossi réalise le meilleur chrono sur le circuit de Catalunya durant les tests officiels IRTA 2004, bon nombre de fans commencent à croire en ses chances.

L'ouverture du championnat en Afrique du Sud va rester dans toutes les mémoires. Valentino décroche la pole position, réalise le holeshot de cette course, et au terme d'un mano mano exceptionnel,  garde un avantage de deux dixième de seconde sur son poursuivant Max Biaggi. Avec un total de huit victoires cette saison, il décroche son premier titre sur Yamaha, devant Sete Gibernau et Max Biaggi.

 

Caracteristiques YZR-M1 OWP3
Moteur 4-cylindres en ligne refroidi par eau, quatre temps, 20 soupapes DOHC
Cylindrée 990 cm3
Puissance 220 ch à 14 500 tr/min
Allumage CDI
Transmission6 rapports
Châssiscadre aluminium Delta Box ajustable en géométrie. Bras oscillant en aluminium
Suspensionsfourche et amortisseur Ohlins réglables en précharge, compression haute et basse vitesse en détente
JantesMarchesini 17" à l’arrière et 16,5" à l’avant. Jantes de 16,5" disponibles en plusieurs largeurs
PneusMichelin, 17" à l’arrière et 16,5" à l’avant, 16,5" à l’arrière disponibles en slicks, intermédiaires, pluies et retaillés
FreinsBrembo, deux disques carbone de 320 mm à l’avant, deux étriers à quatre pistons, simple disque arrière de 220 mm en acier avec étrier à double piston
Réservoir22 l
Poids à sec145 kg (en accord avec le règlement FIM)
Vitesse maxi320 km/h

 

Voir aussi



Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

Valentino Rossi - GP d'Australie 2017 YZR-M1 Valentino Rossi (2017)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…