Série Route

FZR750R Genesis (1988)

Une petite poignée de Yamaha FZR750R Genesis sera importée par Sonauto à partir de 1988.

La FZR750R Genesis qui arrive sur le marché européen en 1988, n’est disponible qu’en quantité très limitée. Le but de Yamaha est clair : « Si elle a déjà remporté des victoires sur circuit, désormais c’est également sur la route qu’elle va pouvoir démontrer son talent. »

Sa partie-cycle est à la base assez comparable à celle de la FZR1000, du moins en ce qui concerne le cadre, ce Deltabox en aluminium mis au point sur les YZR500 de Grands Prix. Les suspensions, elles, sont totalement différentes de celles de la FZR1000 puisqu’il s’agit d’éléments “racing“ 15 mm plus longs afin de bénéficier de réglages plus fins. Fourche et amortisseur arrière sont réglables en détente et en précontrainte du ressort. Pour plus d’efficacité, le Le frein arrière est également différent. La pince du disque est fixée sur une platine en alliage articulé, sur des roulements à aiguilles. Grâce à ce montage, lors du freinage, le couple de réaction n’est pas transmis au bras oscillant mais au cadre par l’intermédiaire dune barre de torsion en alliage montée sur rotule

En raison de la “loi des 100 ch“, le 4-cylindres refroidi par eau est limité à cette puissance, à un régime moteur de 8 250 tr/min. Mais ce moteur de la FZR750R possède en grande partie les pièces qui composent le kit “F1“ de la 750 d’endurance : pistons légers possédant un refroidissement supplémentaire par gicleurs d’huile, boîte de vitesses à rapports serrés, arbre à cames “racing“, poussoirs et ressorts de soupapes renforcés, bielle en acier au chromolybdène et échappement 4-en-1 compétition, quoiqu’homologué.

Proposée dans un coloris rouge et blanc, qui n’est pas sans rappeler celui des machines de compétition du constructeur, la FZR750R dispose du minimum “street-legal“, à savoir des phares, clignotants et rétrovisieurs. Pour accueillir un passager, puisque la machine est homologuée deux places, il faudra auparavant se défaire du capot de selle. Dans cet esprit “racing“, l’instrumentation ne dépareille pas. On trouve un large compte-tours situé au centre, encadré par un compteur de vitesse et par une jauge de température moteur.

Caractéristiques
Moteur 4-cylindres 4-temps à refroidissement liquide, double ACT, 5 soupapes par cylindre
Cylindrée 749 cm3
Alésage x course
68,0 x 51,6 mm
Taux de compression
11,2 à 1
Puissance100 ch à 10 500 tr/min
Couple8 kgm à 8 250 tr/min
LubrificationCarter humide
Carburateur4 Mikuni BDS34
AllumageElectronique transistorisé à contrôle digital
Mise en routeElectrique
Boîte de vitesses6 rapports
Transmission finaleChaîne
CadreDeltabox en aluminium
Suspension avantFourche télescopique
Suspension arrièreBras oscillant en aluminium, Monocross
Frein avantDouble disque, diam. 320 mm
Frein arrièreSimple disque, diam. 267 mm
Pneu avant120/70 ZR17
Pneu arrière160/60 ZR18
Réservoir20 litres
Poids à sec203 kg
Merci d’avoir lu cet article.
Il a été partagé directement sur votre compte Facebook.
Vous pouvez le supprimer en cliquant ici
Modifier l’article
 

Galerie d'images

XJR400 II (1995) YZF-R1 (2014) YZF-R1 (2013) YZF-R1 (2011)

RETROUVEZ YAMAHA MOTOR FRANCE SUR…